Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

En ville et à la montagne

Bienvenue sur le forum de la ruche Warré.
Venez vous présenter ici pour faire connaissance.
Zotur
Messages : 4
Localisation : 92 sur un toit terrasse et 05 à 1400m

En ville et à la montagne

Message#1 » lun. oct. 21, 2019 2:05 pm

Bonjour,

Les permaculteurs disent que le meilleur moment pour planter un arbre c'était il y a 10 ans... et que le deuxième meilleur moment c'est maintenant...
Pour se lancer dans l'apiculture, j'ai l'impression que c'est la même chose; je me prépare donc à attaquer sérieusement au printemps prochain.
Mon objectif est d'apprendre à connaître les abeilles en mettant la main à la pâte et pas uniquement par les lectures, de participer modestement à leur sauvegarde à mon échelle... et si possible de récolter un peu de miel.
Les vidéos de Christophe Köppel de Brin de Paille Alsace qui est architecte, auto-constructeur et bricoleur, comme je le suis, m'ont donné le sentiment qu'en Warré ou en TBH c'était jouable... et surtout une furieuse envie de foncer.
J'habite au sud de Paris, en première couronne, dans une maison de ville autoconstruite avec un toit terrasse bien orienté (sud/sud-est).
J'ai également un tout petit chalet dans les Hautes-Alpes à 1400m d'altitude, avec la même orientation favorable, dans lequel je me rend une dizaine de jours tous les mois et demi environ.
J'envisage de démarrer de front sur ces deux spots et je pense que j'aurai fort à faire car ce ne sont pas les plus faciles pour débuter.
J'ai construit une première Warré vitrée en mélèze cet été, j'ai beaucoup lu... et j'épluche désormais consciencieusement ce forum...

A bientôt donc

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11517
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: En ville et à la montagne

Message#2 » lun. oct. 21, 2019 8:23 pm

Bonjour Zotur et bienvenue.

Tu sauras, dans dix ans, si tu as bien fait de te lancer en apiculture. Si oui, alors tu auras été persévérant. Ton premier échec, espérons qu’il n’y en ait pas, n’aura pas été cause d’abandon mais, au contraire, de remise en question.

C’est bien que tu construises tes propres ruches. Ainsi, tu seras amené à te poser bien des questions avant même d’avoir tes filles et c’est gage de réussite.

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

jlm36
Messages : 176
Localisation : 36200 LE PÊCHEREAU

Re: En ville et à la montagne

Message#3 » lun. oct. 21, 2019 9:31 pm

bienvenue à toi sur le forum qui j'espère te guidera pour la conduite de tes ruches .

Manulab
Modérateur
Messages : 1879
Localisation : Orne - France

Re: En ville et à la montagne

Message#4 » mar. oct. 22, 2019 8:37 pm

Bonjour Zotur, et bienvenue ici.

En parcourant le forum, et d'autres lectures apicoles, tu pourras voir si tes deux sites ont des chances de convenir. Pour le toit-terrasse dans les Hauts-de-Seine, le climat et la végétation alentour devraient être corrects, reste la question du voisinage humain. Pour le chalet Haut-Alpin, à 1400 m d'altitude, il te faudra voir si l'hivernage n'y est pas trop rude, et pour l'été s'il y a de l'eau disponible à portée de vol d'abeille. Décidément, l'hiver qui vient ne te sera pas de trop pour affiner ton projet.

Zotur
Messages : 4
Localisation : 92 sur un toit terrasse et 05 à 1400m

Re: En ville et à la montagne

Message#5 » mer. oct. 23, 2019 7:33 pm

Merci à vous pour votre accueil.

@Manulab:
Dans mon exercice professionnel je suis amené à participer, bon gré, mal gré, à des opérations de green-washing tournant autour de la végétalisation urbaine et de la bio diversité... et je vis dans une commune qui surfe à fond sur la vague au niveau de la com mais qui continue son business as usual.
À titre personnel, je veux faire les choses "pour de vrai", selon mes convictions et prendre au mot le blabla de bobos qui occupent le terrain sans action concrète ; expérimenter ce qu'il est réellement possible de faire, quitte à mettre à jour les contradictions de ceux qui ne verraient pas d'un bon œil qu'on fasse près de chez eux ce qu'ils préconisent chez les autres (le fameux syndrome de NIMBY : Not In My Backyard).
Sur la terrasse de ma tanière urbaine, il y a donc eu des tomates cet été et il y aura normalement des abeilles au printemps prochain.

Cette approche un peu radicale de l'environnement humain, ne m'empêche pas malgré tout d'être un garçon prudent et responsable ; je me suis donc assuré d'avoir un cône d'envol dégagé et des distances raisonnables vis à vis du voisinage.
J'ai également fait une formation avec Olivier Duprez en plein Paris, qui a confirmé la faisabilité de mon projet urbain.
Et comme mon objectif est d'aider les abeilles et pas de les envoyer au casse-pipe, je me documente "dard-dard" et je vous rejoins sur ce forum.

Pour ce qui est du site de Serre-Chevalier, l'hivernage sera effectivement déterminant... pas de problème en revanche pour l'eau en été. J'ai repéré Cyrillio sur la carte des membres du forum qui est juste sur le versant d'en face... il s'est inscrit en janvier 2009 et sa dernière visite remonte à mars 2014... pas très encourageant... je n'ai pas pu le joindre en MP. Je suis à priori moins haut et mieux exposé, mais ce n'est pas gagné.
Je suis allé acheter un pot de miel (délicieux) chez un ancien dans le hameau d'à côté et j'en ai profité pour parler avec lui, c'est un passionné qui a un bon esprit, pas un productiviste.
Il m'a dit que les dimensions de la Warré seraient sans doute trop juste pour l'hivernage et m'a a priori recommandé la Voirnot... il faut que je creuse la question... j'ouvrirai sûrement un post sur le sujet.
Outre le format de la ruche, le choix du (ou des) essaims sera déterminant... et si je dois en réserver à l'avance, il ne va pas falloir trainer

Désolé d'avoir été un peu long, mais je pense que sur un forum, la présentation est une forme de politesse... mais pas que.

Avatar de l’utilisateur
Niki
Messages : 149
Localisation : Paris

Re: En ville et à la montagne

Message#6 » jeu. oct. 24, 2019 11:14 am

Bienvenue à toi.
J'ai un peu la même configuration géographique que toi, une ruche à Paris, des ruches en province.
Je trouve quant à moi que c'est sympathique en diable de pouvoir suivre les évolutions des unes par rapport aux autres... mais aussi un peu frustrant de ne pouvoir s'occuper aussi souvent que l'on aimerait des unes ET des autres.
Bonne(s) installation(s) !

Avatar de l’utilisateur
jln
Anciens
Messages : 3461
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: En ville et à la montagne

Message#7 » jeu. oct. 24, 2019 2:47 pm

Bonjour et bienvenue.
Sans l'avoir pratiquée, je tiens la voirnot pour une très bonne ruche mais je ne comprends pas du tout en quoi la warré serait moins favorable à un hivernage au froid.
Une grappe d'abeilles en hivernage n'a nullement besoin d'un grand volume, au contraire.
Mais bon, c'est un des paradoxes de la warré que d'être étroite et d'avoir le dos large...

Tristan
Messages : 53
Localisation : Paris

Re: En ville et à la montagne

Message#8 » jeu. oct. 24, 2019 2:52 pm

Bienvenue Zotur dans le monde incroyable des abeilles et sur ce forum particulièrement sympathique et jamais avare de conseils bienveillants !

Zotur a écrit :Les vidéos de Christophe Köppel de Brin de Paille Alsace qui est architecte, auto-constructeur et bricoleur, comme je le suis, m'ont donné le sentiment qu'en Warré ou en TBH c'était jouable... et surtout une furieuse envie de foncer.


Je me retrouve tout à fait là-dedans ! L'attente a été tellement longue avant de pouvoir me frotter enfin à des abeilles : j'ai eu bien le temps de bichonner et finaliser mes ruches avant de les voir occupées :lol:

Prochain rêve que j'espère réaliser au printemps prochain : déguster enfin mon propre rayon de miel, sans feuille de cire au milieu (comme on peut les trouver dans le commerce).

Bonnes lectures préparatoires et bon bricolage !
Tristan

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11517
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: En ville et à la montagne

Message#9 » ven. oct. 25, 2019 10:14 am

Bonjour.

La Voirnot est une bonne ruche mais pour l’hivernage, c’est une question de surface à chauffer. La Dadant, c’est 42x50cm soit 2100 cm2. La Voirnot 36x36cm soit 1296 cm2. La Warré 30x30cm soit 900 cm2.

Il n’y a donc pas photo. Pour une même épaisseur des planches, la grappe est bien plus au chaud dans la Warré.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
Niki
Messages : 149
Localisation : Paris

Re: En ville et à la montagne

Message#10 » ven. oct. 25, 2019 4:03 pm

Michel a écrit :La Voirnot est une bonne ruche mais pour l’hivernage, c’est une question de surface à chauffer. La Dadant, c’est 42x50cm soit 2100 cm2. La Voirnot 36x36cm soit 1296 cm2. La Warré 30x30cm soit 900 cm2.
Il n’y a donc pas photo. Pour une même épaisseur des planches, la grappe est bien plus au chaud dans la Warré.

Oui, mais le meilleur isolant est tout de même l'air. Il faut une couche d'air significative, qui ne soit certes pas trop brassée. Ça doit donc dépendre de si la ruche est très ou peu remplie, d'abeilles, de rayons avec du miel, etc.
Une warré pleine à raz-bord de miel et d'abeilles n'a peut-être pas assez d'isolant d'air
et, à l'inverse, une Dadant avec un petit essaim et sans réserve sera pleine de courants d'air néfastes...!
C'est pour ça que j'hésite à réduire ma Dadant parisienne, actuellement sur le corps plus 3 (trois !) hausses. Lors de ma dernière ouverture, le tout était relativement bien plein... mais je vais tout de même vérifier ce weekend et sans doute réduire à une seule hausse.

Avatar de l’utilisateur
panpone
Messages : 2198
Localisation : Lanester 56

Re: En ville et à la montagne

Message#11 » ven. oct. 25, 2019 10:33 pm

Bienvenue à toi Zotur
Et bon courage pour tes installations.
Je comprend bien ce que tu veux dire Niki, en parlant de l'air comme isolant. C'est valable pour l'inanimé... au delà de la grappe.
Quant à cette dernière, elle est son propre isolant et maintient une température minimum en son milieu, même si les abeilles qui en forment la peau sont pratiquement à la température externe. La paroi protège des courants d'air et des prédateurs, enfin presque...

Cela dit, la voirnot est certainement une bonne ruche, surtout si tu veux avoir des colonies assez grosses, qui seront plus difficiles à gérer en warré, notamment pour l'essaimage, mais après tout, c'est la vie normale des colonies...

@+
Jean-Paul


conseil au nouveaux arrivants : pensez à préciser votre localisation sur votre profil, au moins département et ville, plus si vous voulez, afin d'être visible sur la carte de localisation des apiculteurs warré
Merci

Zotur
Messages : 4
Localisation : 92 sur un toit terrasse et 05 à 1400m

Re: En ville et à la montagne

Message#12 » sam. oct. 26, 2019 8:14 am

Bonjour et merci pour l'intérêt que vous manifestez.

Ce que j'ai compris de ce que mon voisin apiculteur m'a dit, c'est que dans la Warré il y a une zone froide entre les éléments et que les abeilles avaient du mal à passer de l'élément où séjourne la grappe à celui dans lequel est stocké le miel.
Dans la Voirnot elles auraient par contre assez de place pour stocker tout ce qui leur faut dans le corps de ruche pour tenir le plus gros de l'hiver.
Pour illustrer son propos sur le "passage froid", il m'a dit avoir trouvé à la fin de l'hiver dernier une colonie morte dans le corps de ruche (Voirnot ?) avec une hausse de miel intacte.
J'ai compris également que le problème n'est pas le froid, mais la durée de la saison qui est très courte.
La stratégie ici, serait donc d'avoir des abeilles qui ont le bon timing ; c'est à dire qui rentrent relativement tôt en hibernation pour consommer très peu et qui ne ressortent que quand les conditions sont de nouveau favorables pour bosser super efficacement sur une saison courte.
Avoir des ruches très isolées conduirait à prolonger leur période d'éveil, alors qu'il n'y a plus assez de ressources dehors et donc à consommer trop de miel (ce que semble confirmer Ch.K.).

Mais le problème ne vient-il pas précisément du mode de conduite ? et peut-être de vouloir conduire la Warré comme une Voirnot ou une Dadant alors que, sauf erreur de ma part, la notion de "corps de ruche" n'existe pas vraiment dans la Warré lorsqu'on agrandit par le bas et qu'on laisse les abeilles se positionner elles-même à l'intérieur et se déplacer en cours de saison ?

J'ai encore plein de questions et plein de pistes à explorer, mais je pense que pour cela il serait préférable que je le fasse sur un autre topic... pourriez-vous m'indiquer dans quel sous-forum ce serait le plus pertinent ?

ed.chimar
Anciens
Messages : 2155
Localisation : 61 Orne
Contact :

Re: En ville et à la montagne

Message#13 » sam. oct. 26, 2019 9:42 am

Zotur a écrit :... Mais le problème ne vient-il pas précisément du mode de conduite ? et peut-être de vouloir conduire la Warré comme une Voirnot ou une Dadant alors que, sauf erreur de ma part, la notion de "corps de ruche" n'existe pas vraiment dans la Warré lorsqu'on agrandit par le bas et qu'on laisse les abeilles se positionner elles-même à l'intérieur et se déplacer en cours de saison ? ...

Pour avoir testé plusieurs méthodes, ce qui marche le mieux c'est l'agrandissement par le haut, ça nécessite au moins deux cadres pour assurer la continuité avec l'élément de bas. le problème c'est surtout la compétence de l'apiculteur : la ruche n'a rien à voir avec le risque de mortalité dès lors qu'on connait les abeilles.
Archimed

tautin25
Messages : 209
Localisation : Longevelle sur Doubs (25)
Contact :

Re: En ville et à la montagne

Message#14 » sam. oct. 26, 2019 5:25 pm

Bonjour Zotur et bienvenue sur ce forum qui m'a accueilli et bien aidé depuis 2016.

Zotur a écrit :Ce que j'ai compris de ce que mon voisin apiculteur m'a dit, c'est que dans la Warré il y avait une zone froide entre les éléments et que les abeilles avaient du mal à passer de l'élément où séjourne la grappe à celui dans lequel est stocké le miel.

D'après ce que j'ai lu et entendu, ceci est vrai dans le cas où on utilise des cadres, mais la ruche warré est conçue pour une utilisation avec des barrettes. Dans cette configuration, les zazas soudent les rayons du haut sur le haut des barrettes du bas et le "passage de la mort" n'existe plus.
Les anciens confirmeront mes propos.
Bon courage.
Claude

Zotur
Messages : 4
Localisation : 92 sur un toit terrasse et 05 à 1400m

Re: En ville et à la montagne

Message#15 » sam. oct. 26, 2019 7:07 pm

@tautin25
C'est bien ce qu'il me semblait à moi aussi (d'après mes lectures), et cela me permet de faire le lien avec ma question suivante :
Est-ce que, quand vous mettez un élément en bas pour servir de vide sanitaire, vous l'équipez de barrettes ?

Retourner vers « Présentations des nouveaux membres »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.