Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Cagades et couillonnades

Ici on palrle de tout et de rien, dans la convivialité et la bonne humeur.
C'est aussi le lieu idéal pour donner votre avis sur le forum et proposer des idées sur son fonctionnement.
crispus25
Messages : 35
Localisation : doubs- besancon

Re: Cagades et couillonnades

Message#31 » mer. avr. 27, 2011 7:44 am

la mienne :bravo

Hier, je vais sur une de mes ruches trop confiant, tu penses, c'est ma première année et je commence à me sentir fort car je commence à maitriser un peu, tout fier de moi :lol:

j'allume mon enfumoir et j'oublie de fermer la fermeture éclair du voile, et évidement elles n'ont pas mis longtemps à trouver le passage et paf une piqure à l'arcade sourcilière.

je bats en retraite pour chasser les abeilles qui sont rentrées sous le voile, je secoue tout ce petit monde, je remets ma vareuse et j'en profite pour prendre des granules homéopathique bien que cela n'ait aucun effet sur moi, mais j'ai le tube

et je repars sur ma seconde ruche.

He oui vous avez bien deviné, j'ai encore une nouvelle fois oublié de fermer ma vareuse. Une nouvelle retraite en mauvais ordre.

il y a des jours comme ça où tout va de travers par excès de confiance.

Aujourd'hui j'ai un œil qui refuse de s'ouvrir, un beau bocard. :evil: :oops:

Emorej

Re: Cagades et couillonnades

Message#32 » jeu. avr. 28, 2011 9:17 am

Une petite nouvelle, mais pas de moi cette fois...

Avec un ami qui en est à sa 2eme année et un apiculteur de la région qui supervise beaucoup de débutants dans la région, nous avons procédé à l'enruchement d'un essaim parti de sa seule ruche...

Jour 1, nous procédons à la récupération dans une cloche de paille, je tiens la cloche, lui secoue la branche, presque toute la grappe tombe pile poil dans la cloche, c'est un succès... un bel essaim de +/- 2kg et toutes les filles rentrent sans broncher... j'effectue la capture sans voile, sans gant, je ne suis pas piqué... elles vont en cave pour 48 heures

Jour 2, on va taper tout ce beau monde dans une Warré... on place un plancher (toujours sous l'œil avisé de notre mentor), un élément, les barrettes, on couvre, on place le toit, un drap devant la porte, et BAM on secoue la cloche, et là, superbe spectacle que celui de voir entrer ce beau paquet d'abeilles les ailes toutes dans le même sens... je n'en revenais pas... juste une petite piqure sur le bras, je n'avais pas de gant (je ne supporte pas trop les gants lol) mais heureux quand même... j'me dis juste, que mon ami qui a tendance à faire du Gaston Lagaff, gère bien la situation... on placera le tout sur le rucher dès demain...

Jour 3, explication de la manœuvre par le boss... : 1, on bouge la ruche souche de +/- 2m sur le coté, 2, on place la ruche neuve là où elle avait essaimé, 3, on lève l'élément, 4, on pose un élément vide sur le plancher, 5, on repose le tout, 6, c'est fini...
Pas compliqué, mais Gaston est de retour... 1 et 2 nickel, ça se passe bien... mais à l'étape 3, Gaston confond élément et toit... il ouvre la boutique, et de là une colonne noire d'abeille s'élève vers le ciel... et replonge dard en avant sur tout ce qui bouge... lui en cosmonaute, n'a pas trop de soucis, mais moi j'ai pas mal dégusté aux mains et aux bras... heureusement, je ne réagis pas aux piqures, juste une bonne sensation de brulure quand même... mais bon, on replace tout et plus tard, les filles sont quand même rentrées au bercail... coup de bol, mais franche rigolade au retour du rucher…

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11852
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Cagades et couillonnades

Message#33 » jeu. avr. 28, 2011 8:00 pm

Bonsoir,

Emorej a écrit :...et là, superbe spectacle que celui de voir entrer ce beau paquet d'abeilles les ailes toutes dans le même sens...

A te lire, on t'imagine dans une scène "d'essaim animé". :lol:

Bon repos.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Oliv
Anciens
Messages : 1109
Localisation : Aurin (31), Puycelsi (81)

Re: Cagades et couillonnades

Message#34 » ven. avr. 29, 2011 6:59 am

Une petite.
Hier soir je suis allé chercher ma ruche laissée en pension chez un apiculteur près de chez moi, qui l'avait peuplée (au passage il travaille avec la souche d'abeilles K-Star, dont il dit le plus grand bien).
J'y étais allé décontracté tranquille, habillé avec de vieux vêtements de travail pour être à l'aise lors de l'installation.
Hop ! La ruche dans la remorque. On papote, je pars, j'arrive au rucher, je revêts mon habit de lumière, allume l'enfumoir, installe les parpaings et la palette sur laquelle reposera ma ruche, puis je sors la ruche de la remorque, la pose, tout va bien.
Une p'tite soufflette pour les demoiselles, je retire le toit, replace correctement le couvre-cadres qui avait bougé un peu et avait laissé un espace par lequel quelques-unes étaient sorties. Bon, un peu maladroit sur ce coup, j'en écrase pas mal. Je place la hausse sur le couvre-cadres pour ne pas la rapporter chez moi, remets le toit, tout va encore bien.
Je m'approche de l'entrée pour ôter les mousses qui l'obstruaient, et une nuée furaxe de petites noires sort. Vite vite de la fumée, ça sort encore (il était pourtant près de minuit et la température était bien fraîche). Quelques-unes volètent jusqu'à ma lampe, tournent autour de ma cagoule, m'en fous chuis protégé comme un cosmonaute. Sauf que le vieux jean's de travail a une belle ouverture sur les fesses qu'elles ont bien su trouver. Pique, aïe ! Même pas mal. Pique, ouille ! M'en fous chuis un guerrier ! Pique, grrrml ! J'vas p'têt les laisser tranquilles. Retour voiture. Pique, fichtre ! Elles sont encore là ? Je m'assieds. Pique, MAIS ARRÊT-EUH !
Moralité : on ne met pas ses bons vieux jean's de punk quand on va voir les dames.
Image

Avatar de l’utilisateur
rapiculteur
Anciens
Messages : 1304
Localisation : Yzeure

Re: Cagades et couillonnades

Message#35 » ven. avr. 29, 2011 8:00 am

Hi,

L'an passé, appelé pour un essaim.
J'attends patiemment mon interlocuteur devant la maison supposée.
Un bon quart d'heure se passe, minimum.
je parle avec le passant.
Je finis par faire quelques pas et m'écarte de 20 m dans la rue et là, au détour d'une entrée ....
Mon ami Henri en train de terminer la capture !

a+

imago

Re: Cagades et couillonnades

Message#36 » ven. avr. 29, 2011 8:32 am

Alors que je cherchais désespérément une colonie, un collègue de la société m'a proposé une colonie sur cadres "Dadant blatt" (plus longs que les Dadant normaux). Un autre collègue m'a proposé une vieille ruche à ces mesures.
(Je voulais une ruche pour pouvoir faire un transvasement en 2 phases)
Donc, le gars me donne son adresse et me dit qu'il a posé la ruche chez lui au bord de la route.
J'arrive, je vois la ruche, je m'étonne qu'il ait mis son nom dessus, mais je commence à la démonter pour la mettre dans la voiture.
Soudain sa femme sort de la maison et crie que j'étais en train de piquer la boite aux lettres... la bonne ruche était de l'autre côté de la route.

Ok, c'est moins héroïque...j'ai même pas été piqué.

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1225
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Cagades et couillonnades

Message#37 » ven. avr. 29, 2011 8:47 am

:mdr :mdr

Et y'avait des abeilles dans cette ruche spéciale ? :mdr
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11852
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Cagades et couillonnades

Message#38 » ven. avr. 29, 2011 10:02 pm

belette a écrit :Et y'avait des abeilles dans cette ruche spéciale ?

Si tel était le cas, c'étaient des ventileuses... pour la ventilation du courrier.

Pardon, c'est plus fort que moi, il a fallu que je la poste, ma blague. :oops:

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Léo
Messages : 15
Localisation : Val de Drôme

Re: Cagades et couillonnades

Message#39 » ven. mai 27, 2011 9:06 pm

Bonjour à tous,

La mienne, dont je ne suis pas très fier....

L'an dernier, ma première saison d'apiculteur, j'ai acheté mes 4 premiers essaims, qui ont terminé la saison sur 2 éléments pleins et qui ne m'ont bien sûr pas donné de récolte. J'ai eu la chance au printemps de pouvoir capturer un essaim d'abeilles noires, plutôt assez agressives, mais qui ont fini la saison sur 3 éléments : bingo, ma première récolte ...

Je me fabrique un chasse-abeilles et me prépare à aller le poser. Je prépare mes affaires au garage, il fait chaud et je suis en short, zut. J'ouvre le placard de pêche et trouve mon pantalon de treillis, ça devrait faire l'affaire avec la vareuse...

Arrivé au rucher, je ne tarde pas à me rendre compte qu'il n'est pas si évident de séparer deux éléments pleins de miel sur barrettes, trop tard, c'est la furie... Je cherche à rester calme, de toute façon je suis bien protégé... à un détail près !

J'avais juste oublié que lors de ma dernière sortie de pêche, j'avais déchiré mon pantalon sur les coutures de l'entre-jambes ! Les abeilles n'ont pas tardé à me le rappeler... J'ai été piqué de nombreuses fois dans l'intérieur des cuisses, là où la peau est si fine... Bon ben je ne vous cache pas que les 2-3 jours suivants ont été assez durs :oops:

Ma première récolte de miel aura été "épique", c'est le moins que je puisse dire...

@+Léo

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11852
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Cagades et couillonnades

Message#40 » mer. juin 01, 2011 10:23 pm

Bonsoir,

Quand ce n'est pas le jour, ce n'est pas le jour !

Ce matin, j'aurais peut-être mieux fait de rester au lit mais vous auriez manqué une occasion de vous payer ma tête alors je vous l'offre.

Récemment, j'ai changé de combinaison intégrale. L'ancienne avait une moustiquaire trop proche du bout de mon nez, à mon goût. La nouvelle, en revanche, possède une moustiquaire vraiment ample mais... en nylon. Et vous voyez tout de suite où je vais en venir. Effectivement, alors que je ravivais la flamme de mon enfumoir, une belle flamme en a jailli et a léché mon voile. Résultat : un beau trou de 6 cm x 6 cm. Je n'ai même pas pesté tellement je me suis méprisé ! :roll: Pffff !

Et vous croyez que je me suis arrêté là ? Ben non, bien sûr !

J'avais une ruche bourdonneuse classique et une ruche dont la reine avait disparu, aussi, mais qui présentait, à la fois, des cellules royales et une surface de couvain de mâles anormalement importante. J'en ai déduit qu'elle devait être devenue bourdonneuse juste après la réalisation des cellules royales.

J'ai alors décidé d'aller virer toutes les occupantes des deux ruches et de piquer un cadre avec cellules royales de la 2° pour l'intégrer à la 1°. Pourquoi pas, hein ? Comme on dit, ça ne mange pas de pain. Là où j'ai moins ri, c'est quand j'ai remarqué que certaines abeilles expulsées formaient un mini-essaim sur un pied de dorinium. J'ai commis l'erreur d'aller secouer la branche pour disperser les retardataires.

Mal m'en a pris car ce sont 300 orphelines qui m'ont adopté et m'ont pris pour leur maman canard. Une demi-heure de "négociations" m'a été nécessaire pour réussir à me défaire de mes admiratrices collées sur mon chapeau. Heureusement qu'il y avait une vitre faisant office de miroir près du rucher sinon, j'y serais encore.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1225
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Cagades et couillonnades

Message#41 » lun. juin 06, 2011 9:02 am

:mdr
Michel en "maman canard"... j'aurais voulu voir ça !

Avais-tu réparé le trou dans le voile au moins ? :shock:
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 11852
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Cagades et couillonnades

Message#42 » lun. juin 06, 2011 7:53 pm

Oui, avec une pince à linge... C'est peut-être ça qui leur a fait penser que j'étais leur maman canard. :lol:

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

aurivella
Messages : 19
Localisation : Chablais valaisan - Suisse

Re: Cagades et couillonnades

Message#43 » ven. juin 10, 2011 8:14 am

Il y a quelques jours, j'ai installé sur mon balcon, une très vieille "Dadant Type" 12 cadres, tellement vieille que c'est la propolis qui tient la caisse. Un coup de lampe à souder et une badigeonnée d'attire-essaim à l'intérieur, il ne manquait plus que les seuls quatre cadres en ma possession, aussi vieux que le reste et un peu de cire gaufrée pour y croire.

Vendredi 3 juin dernier, à 9 heures tapant, soit juste avant que je me rende au magasin acheter les deux partitions manquantes pour resserrer ces quatre cadres, la luminosité diminue dans le salon, un essaim et pas des moindres, s'installe dans ladite ruche sise devant la fenêtre. Décidées, les abeilles s'engouffrent dans le trou de vol, au moins dix de front pendant près de deux heures puis plus calmement ensuite, le groupe qui faisait la barbe le long de la barrière. Peu après midi, tout le monde était dedans et le va et vient des butineuses commençait.

Là, la situation devenait critique, l'essaim s'était installé dans une ruche quasiment vide. Il ne fallait donc pas attendre trois semaines pour les transférer. Venant de terminer deux Voirnot, j'ai passé mon samedi à fabriquer et à cirer vingt cadres puis ajuster un adaptateur qui me permettrait de transférer tout ce petit monde dans son nouveau loft, par tapotement.

Dimanche à peine dix heures, j'étais prêt à faire mon tout premier transvasement. Fort de tout ce que j'avais lu et entendu, j'avais répété toute la nuit chaque mouvement, chaque geste à entreprendre. La cloche sonne, roule ma poule…

Le toit loin, je soulève le couvre-cadres de la Dadant, que pouic. Il pèse deux cents tonnes. Je soulève à nouveau et là, je vois le fond et les parois de la caisse, noirs d'abeilles, mes quatre cadres sans personne dessus, et suspendue au couvre-cadres une immmmense grappe accrochée à deux pains de cire neuve gros comme des DVD ! Comme je n'avais pas prévu de déposer une belle et grosse grappe directement et simplement dans mes éléments, le stress et "l'effet tunnel" m'ont fait secouer le tout dans la caisse avant d'y fixer par-dessus, la nouvelle ruche (quel c…). Et vas-y qu'on tapote. Toc… toc... pffuuuutpffuuuut… toc… toc... pffuuuutpffuuuut… tout en regardant monter un fleuve d'abeilles par les vitres arrières. Après une bonne demi-heure, le balcon, sa barrière et la ruche étaient noires d'abeilles et ça montait toujours dans les éléments! Nom de nom… y a un trou ou quoi ? Ben non… bien cherché, aucune fuite ! N'y comprenant rien, j'ai décidé d'abandonner cette technique (même pas pensé au retour des butineuses). J'ai posé mes éléments sur leur fond grillagé puis retiré les cadres de la Dadant. Deux étaient complétement étirés et remplis de miel transparent, les deux autres partiellement. Incroyable je n'avais jamais imaginé qu'elles aient pu entreprendre de tels travaux en moins de 48heures.
La vieille caisse était encore remplie d'abeilles que j'ai rapidement balayées devant la nouvelle ruche, puis j'ai remisé tout l'ancien matériel au garage. Une fois de retour, un spectacle ahurissant. Des dizaines d'abeilles les fesses en l'air, invitaient les autres à les rejoindre sur la planche de vol. Hé…hé….. maman était dans la ruche. Oups…. tu parles… plus loin, un gigantesque tapis d'abeilles recouvrait tout le fond du balcon. Chaque barreau de la barrière en était garni et une grosse grappe pendait sous la dalle. Évidemment, une multitude de gaillardes, aussi les fesses en l'air, demandait à celles déjà enruchées de sortir et de les rejoindre. Cette fois, c'était la "LEM", Loi de l'Emmer… Maximum. Y avait-il deux essaims, où les facétieuses essayaient-elles de me dribler ? Je n'avais rien lu à ce sujet. J'ai donc pris une brosse et une ramassoire puis, après avoir enlevé le toit et deux cadres de la ruche, j'ai "pellé" l'essaim du balcon pour le verser dans la ruche. Bien sûr, pour dix qui rentraient, cent ressortaient. J'ai donc remis le toit en place puis déversé mes pelletées sur la planche de vol. Là, elles restaient, quelques-unes rentraient. Au bout d'un moment, il fallait quand même cueillir cette grappe qui pendait en bas du balcon. Départ à l'atelier, finir de construire la caisse à essaims, prendre l'échelle et attaquer depuis le bas. Une fois sur place, plus un chat. A vrai dire, plus une abeille ! De retour sur le balcon, une immense barbe s'était formée pendant mon absence sur la ruche et tentait tant bien que mal d'y entrer. Il n'était pas loin de treize heures quand je réalisais que ce transfert était enfin fait et sans une seule piqure.

Soudain, en voilà une qui est sortie du groupe et s'est placée là, juste entre mes deux yeux, devant mon nez, en vol stationnaire. Je me suis dit, cette fois ça y est, c'est ma fête. Elle m'a bien regardé, haussé les épaules et secoué la tête avant de rejoindre les copines. De toute évidence, à part la mise à disposition du matériel, j'ai juste servi à foutre le bord… par mon inexpérience. Les abeilles, elles, savaient comment se transférer d'une ruche à l'autre quand les conditions n'étaient pas absolument identiques à celles décrites dans les livres.

Opération réussie et pourtant pas fier.

PS : Je l'ai bien vue hausser les épaules et secouer la tête j'vous assure...

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1225
Localisation : 86 sud-Vienne
Contact :

Re: Cagades et couillonnades

Message#44 » ven. juin 10, 2011 8:31 am

:lol:
Tu as eu de la chance que l'essaim ne reparte pas définitivement !

En fin de compte tout finit bien ! :-bravo
Sylvie

Iopy

Re: Cagades et couillonnades

Message#45 » ven. juin 10, 2011 8:36 am

Jolie histoire et qui finit bien en plus :)
Tu es sûre que l'abeille ne t'a pas tiré la langue après avoir haussé les épaules ? :mdr

Retourner vers « Au coin du feu »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.