Page 45 sur 53

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mer. mai 08, 2019 3:00 pm
par Michel
J'en connais un comme ça qui va toujours au rucher en short et T-shirt. Quelles que soient ses abeilles, il arrive à travailler sans les énerver. C'est remarquable. Cependant, même si c'est presque une prouesse, ce n'est pas à conseiller. Un soir, alors qu'il voulait déplacer une de ses ruchettes qui, comme lui, avait pris de l'âge, il avait fermé le plan de vol et portait la ruche vers sa voiture quand le plancher s'est tout simplement disloqué. Les abeilles, beaucoup moins calmes qu'à leur habitude l'ont assailli. Il était à 30 km de l'hôpital et a bien failli ne pas y arriver vivant.

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mer. mai 08, 2019 3:05 pm
par Michel
J'en ai fait une pas mal, ce matin. Je capture un essaim et, ce faisant, je vois la reine que je m'empresse de mettre dans une cage à reine. Arrivé à mon rucher, je place la ruche d'accueil sur ma toile cirée et, avant même de libérer le reste de l'essaim, j'ouvre la cage à reine sur le plan de vol, croyant, naïvement, que Sa Majesté va se précipiter dans la ruche. T'as qu'à croire ! Hop, deux pas et elle s'est envolée ! Et qui c'est qui est resté comme deux ronds de flan ?

J'ai libéré le reste de l'essaim qui s'est engouffré dans la ruche. J'en déduis que la reine n'était pas partie mais avait plongé dans le petit paquet d'abeilles qui commençait à sortir tout seul de ma boîte à essaim. Réponse dans cinq jours, s'il y a de la ponte.

A+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mer. mai 08, 2019 3:48 pm
par Radars76
Bonjour Michel,

Tu sembles en forme pour les histoires drôles avec les abeilles. Bonne chance pour ta prochaine capture. A bientôt.

Olivier :D

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. mai 14, 2019 10:21 am
par Goul
Salut

J'ai un amis qui allait aux ruches sans combi.
Il y est allé un jour en oubliant de fermer sa braguette!
Il a été bon pour 8 jours au lit!
Il a aussi un jours oublié de fermer le robinet de la centrifugeuse !
Bonjours le ménage!!!!!

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. mai 14, 2019 12:01 pm
par jln
Il a un problème avec les robinets ton ami...

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. mai 14, 2019 12:20 pm
par Supradine
Allez une petite pour moi qui m'arrive presque chaque année.

Je fais plusieurs divisions pour introduire des cadres neufs dans les ruches en production et faire des essaims pour l'année prochaine.

Et deviner quoi ??? :mrgreen:

Sur les 7 divisions que j'ai fais, j'ai embarqué 1 reine :? .

12 jours après, je me retrouve avec 5 cadres pondu au carré dans la ruchette et qui déborde d'abeille.... et bien sur pas que de la gentille :roll:

Du coup, une ruche en production sans reine, c'est quelques kilos de miel en moins :oops:

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mer. mai 15, 2019 10:02 pm
par Michel
12 jours ? Impeccable ! Tu oublies le miel et tu fais deux ruchettes avec des CR dans chacune.

À+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : sam. juin 08, 2019 9:30 pm
par Renaud
Une classique de la fin de journée...
Aujourd'hui je devais passer par mes 2 ruchers en Haute Loire et Ardèche, avec 2h de route entre les 2. Un truc à faire avant de partir me retiens un peu plus que prévu sur Lyon et me voilà en route plus de 2h après l'heure prévue.
Arrivée à 14h en Haute Loire où tout se passe bien dans le calme, elles ont construit et le miel rentre un peu, pas si mal, je mets 1 hausse sur 2 des ruches et je suis reparti, vers 16h.
Arrivé à 18h15 sur le rucher en Ardèche... il est dans une forêt de chataigniers en pente orientée à l'Est, avec du soleil bien présent de 6h à 17h environ... donc là bien à l'ombre depuis un moment (il fait quand même bien 25°C).
J'ai peu de chose à faire, juste replacer les aérations comme il faut (un nourisseur à enlever : j'avais un peu nourri au moment du déplacement des ruches)... je me dis que je ne vais pas faire de feu, je me passerai bien de l'enfumoir... et pour les 2 premières pas de soucis, il y a assez peu d'abeilles en haut de la ruche, tout se fait rapidement, plus qu'une et c'est fini... et là les ennuis commencent...
Les proprios du terrain passent par là, je m'interromps pour dire bonjour, on discute un bon quart d'heure et j'y retourne... un peu pressé d'en finir, je remets mal ma combi et je m'en rends pas compte, j'ai eu chaud toute la journée (et ça se sent pour une abeille), et là j'ouvre la ruche, le nourisseur est blindé, je secoue tout se monde mais ça s'énerve, rien de bien méchant mais je me fais piquer à travers le gant, le temps d'enlever le dard ça s'énerve un peu plus et me voilà avec un bon paquet d'abeilles qui me tournent autour de la tête et en voilà une qui s'engouffre dans ma combi puis 2 et 3... j'ai beau rester calme je me fais piquer sur les joues, l'arcade... je m'éloigne et commence à enlever ma combi avec toujours des abeilles qui me suivent, je me retrouve comme un con à essayer de m'éloigner avec les pieds entravés par la combi qui est prise dans mes chaussures... et toujours des abeilles dans les cheveux...
Je m'en sors pas mal avec assez peu de piqûres, j'aurais pu prendre cher... je vais quand même ressembler à un mélange d' Eléphantman et de Popeye demain... :oops:
Au final je suis allé finir le boulot avec une vareuse + voile par dessus ma combi et des gants bien épais :mrgreen:
La prochaine fois je garderai à l'esprit qu'economiser l'allumage de l'enfumoir est rarement une bonne chose, surtout quand on intervient tard et puis je viendrai plus tôt et je vérifierai 2 fois ma combi...
Bonne soirée

Re: Cagades et couillonnades

Posté : sam. juin 08, 2019 10:09 pm
par Michel
Tu t'en sors bien car au coucher du soleil, les butineuses sont rentrées et ce sont elles qui sont teigneuses !

Re: Cagades et couillonnades

Posté : ven. juin 14, 2019 10:14 am
par jln
Bonjour,
supprimer une reine volontairement, je ne l'avais jamais fait... et ça attendra encore.
Une de mes warrés se traîne depuis le 17 avril 2017 (merci Visibee), date de l'enruchement d'un bel essaim de gouttière.
Un élément et demi bâti en deux ans et une activité de sénateur à l'entrée encore cette année.
Je me décide enfin à ouvrir ce matin pour essayer de comprendre pourquoi elles glandent comme ça et éventuellement faire un sort à la reine si je la trouve.
J'enlève donc l'élément du haut, je l'inspecte un peu par dessous : Rien d'anormal.
Il est même un peu moins léger que je ne pensais.
Je le pose à la verticale à côté de la ruche sur le châssis du nourrisseur, sans autre précaution en me disant que j'en ai pour trente secondes à regarder l'autre élément, que finalement je m'attarde un peu à examiner.
Pas trop mécontent de ce que j'y ai vu, je le repose et me retourne vers le premier pour le remettre en place : quasiment toutes les abeilles sont sorties sur les parois extérieures. Damned! Je n'ai pas vu les secondes passer.
Je leur demande avec un peu de fumée de rentrer at home. Aucune agressivité, elles obtempèrent en prenant leur temps.
Et qui vois-je sur une poignée de l'élément ? Une reine superbe comme je n'en ai jamais encore vu de si grosse ni de si agile.
Impossible de lever la main sur une telle merveille.
Cette colonie fera ce qu'elle pourra, je la laisse tranquille.
La leçon du jour : si on craint de confondre minutes et secondes, on met un couvercle sur un élément ouvert...

Re: Cagades et couillonnades

Posté : ven. juin 14, 2019 4:11 pm
par panpone
jln a écrit :une activité de sénateur à l'entrée encore cette année.


Qu'est-ce que tu veux dire par là ? :mdr Heureusement qu'on ne leur réserve pas le même sort qu'aux reines paresseuses ou aux mâles après la miellée ! :france

D'ailleurs, le parallèle est intéressant : Chez les abeilles aussi, ils sont plus gros que les ouvrières...le régime de la cantine et le manque d'exercice sans doute...

Bon je sors... :chut

@+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : dim. juil. 07, 2019 9:09 am
par jln
Allez, une petite puisque j'ai du temps à tuer, vous l'allez comprendre si vous en avez aussi pour lire un peu, à commencer par cetre maxime qui modestement me vient et qui pourrait tenir de morale à l'histoire :
La maîtrise définitive de son art est à l'apiculteur ce que la carotte au bout du bâton est à l'âne qui la poursuit.
Brassens piqué d'Aristée eut ajouté : "les pauvres bougres convaincus du contraire... etc."
Donc.
C'était il y a dix jours. Misère! Déjà?
J'avais posé la veille un chasse-abeilles sous une paire de demi-hausses.
Et comme je suis tout ce qu' on voudra sauf un Mozart de cet instrument, il en restait plusieurs dizaines dans les rayons.
J'entrepris alors de les en faire déguerpir par un moyen qui d'habitude fonctionne assez : le souffle sortant du tuyau d'un gonfleur à soufflet qu'on actionne du pied.
Me voilà donc courbé vers le toit plat de la ruche voisine, bien trop basse car constituée d'un seul élément et pompant tel un shadok.
La manoeuvre était en passe de s'achever avec un relatif succès quand le Diable en personne me planta une lame entre deux lombaires.
Depuis, entre deux médications, j'attends le moment où je vais pouvoir de nouveau me tenir debout sans la menace d'une rechute.
Comme à toutes choses malheur est bon, je profite de cette vacance pour lire un peu. J'en suis à Hugo : "L'homme qui rit".
Au passage, ce Victor là parle d'abeilles de temps en temps.
En espérant vous avoir un peu divertis.
Bien grabatairement.
Ps : je ne veux pas croire qu'il ne se trouve parmi d'éventuels lecteurs de cette rigolade au moins un connaisseur d'une méthode moins périlleuse pour chasser des abeilles retardataires : de celle ou celui-là je me ferai volontiers l'élève.

Re: Cagades et couillonnades

Posté : dim. juil. 07, 2019 10:49 am
par jlm36
la morale de l'histoire, c'est qu'on ne doit jamais courber le dos devant personne encore moins devant la gente abeille.
Plions les jambes mais restons droits devant l'adversité. :mdr

Re: Cagades et couillonnades

Posté : dim. juil. 07, 2019 1:48 pm
par bebert69
Et je rajouterai qu'il faut toujours penser à fermer sa braguette quand on va voir ces dames.

J'en ai fais les frais cette après midi sur une colonie hyper agressive en cours de remérage... Ça fait pas que du bien :mrgreen:

Re: Cagades et couillonnades

Posté : dim. juil. 07, 2019 2:21 pm
par Newbee25
jln a écrit :Allez, une petite puisque j'ai du temps à tuer, vous l'allez comprendre si vous en avez aussi pour lire un peu, à commencer par cetre maxime qui modestement me vient et qui pourrait tenir de morale à l'histoire :
La maîtrise définitive de son art est à l'apiculteur ce que la carotte au bout du bâton est à l'âne qui la poursuit.
Brassens piqué d'Aristée eut ajouté : "les pauvres bougres convaincus du contraire... etc."
Donc.
C'était il y a dix jours. Misère! Déjà?
J'avais posé la veille un chasse-abeilles sous une paire de demi-hausses.
Et comme je suis tout ce qu' on voudra sauf un Mozart de cet instrument, il en restait plusieurs dizaines dans les rayons.
J'entrepris alors de les en faire déguerpir par un moyen qui d'habitude fonctionne assez : le souffle sortant du tuyau d'un gonfleur à soufflet qu'on actionne du pied.
Me voilà donc courbé vers le toit plat de la ruche voisine, bien trop basse car constituée d'un seul élément et pompant tel un shadok.
La manoeuvre était en passe de s'achever avec un relatif succès quand le Diable en personne me planta une lame entre deux lombaires.
Depuis, entre deux médications, j'attends le moment où je vais pouvoir de nouveau me tenir debout sans la menace d'une rechute.
Comme à toutes choses malheur est bon, je profite de cette vacance pour lire un peu. J'en suis à Hugo : "L'homme qui rit".
Au passage, ce Victor là parle d'abeilles de temps en temps.
En espérant vous avoir un peu divertis.
Bien grabatairement.
Ps : je ne veux pas croire qu'il ne se trouve parmi d'éventuels lecteurs de cette rigolade au moins un connaisseur d'une méthode moins périlleuse pour chasser des abeilles retardataires : de celle ou celui-là je me ferai volontiers l'élève.


Pas facile la vie d'apiculteur, soignes toi bien :D

quitte à souffler autant rester debout :wink: