Page 1 sur 49

Cagades et couillonnades

Posté : dim. avr. 03, 2011 9:50 pm
par Michel
Bonjour,

On apprend toujours de ses erreurs. Certes mais on apprend aussi un peu des erreurs des autres.

Je m'aperçois qu'on a tendance, et c'est humain, à parler de ses réussites mais bien moins de ses échecs et pratiquement pas de ses loupés et autres blagues que j'appelle dans mon langage du "Midi moins le quart" des cagades ou des couillonnades.

Je pense qu'on pourrait même décerner, chaque mois, le prix de la plus belle bourde.

Pour donner le ton de l'humilité, je vais rappeler une de mes âneries les plus regrettables, heureusement sans conséquences.

Cet été, j'ai effectué une petite transhumance avec trois ruches que j'ai menées sur le châtaignier, à 30 km de chez moi. Site reculé avec vue sur le viaduc. Mes ruches s'y sont plues et ont commencé à remplir leur hausse à la vitesse grand V. Je suis donc remonté récolter mais la première ruche était une noire agressive et comme je l'avais repérée et que j'étais venu d'assez bon matin, avant le grand départ des butineuses, j'ai eu l'idée... (bîîîp !) de fermer la grille d'entrée de cette ruche pour pouvoir travailler à côté sans être attaqué en permanence par mes casse-pieds.

Super comme idée, elle m'ont tellement peu cassé les pieds que je les ai oubliées ainsi et suis parti chez moi pour ne revenir que dix jours plus tard. Quand je suis arrivé et que j'ai vu la grille fermée, je ne me suis pas félicité, croyez-moi ! heureusement qu'elles avaient les soutes bien pleines et qu'il n'a pas fait trop chaud à 900 m d'altitude. Il en est mort quelques unes mais pas tant et leurs réserves ont suffit à tenir mais, franchement, je n'étais pas fier de moi.

Enseignement : avant de fermer la grille, posez la clé de votre voiture ou un objet impossible à oublier sur la ruche pour éviter ce genre de blagues.

Au suivant ! Qui ose plonger dans le bain des humbles pécheurs repentis ?

Au plaisir.

Re: Cagades et couillonnades

Posté : dim. avr. 03, 2011 10:01 pm
par ch.k
Une fois sur 2 j'oublie de fermer correctement ma vareuse lorsque je cueille des essaims dans la nature.
Évidemment c'est au pire moment que l'on se rend compte du problème, une fois au sommet d'une échelle avec la ruche à bouts de bras, et les abeilles qui rentrent progressivement dans vos habits, ou se baladent dans votre cou par exemple.
On reste le plus calme possible et tout va bien en général.

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 6:34 am
par belette
Bin moi, j'ai voulu ajouter un élément en le faisant par le devant de la ruche... résultat : 4 belles piqûres !
Moralité, j'ai appris ce jour-là à travailler par l'arrière ou le côté :mdr

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 9:23 am
par CyrC
Mettre de l'apifonda sur le trou de nourrissage. Il a coulé l'hiver et enseveli mon essaim... :evil:
... pas de piqûres...

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 1:00 pm
par Michel
Bonjour à tous,

ch.k a écrit :... j'oublie de fermer correctement ma vareuse ...

Ah oui, Christophe, celle-là aussi, je la fais régulièrement. Je n'ai toujours pas trouvé d'antidote.

belette a écrit :Bin moi, j'ai voulu ajouter un élément en le faisant par le devant de la ruche... résultat : 4 belles piqûres ! ...

En revanche, là, j'ai l'antidote, il suffit de mettre sa combinaison... en fermant correctement son col. Nous revoilà dans le premier cas de figure. :mdr

J'allais en oublier une, encore. Une nuit, j'ai essayé de charger une belle ruche Dadant sur mon tracteur. J'arrive, j'arrête le tracteur, je ferme la grille de la ruche et, bien sûr sans mettre ma combinaison, puisqu'il faisait nuit, j'ai soulevé ma ruche en l'empoignant par ses poignées latérales. Mais j'avais oublié que le fond était amovible et qu'il n'était pas solidarisé. Qui c'est qui a appris à courir dans le noir ? :roll:

A+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 2:53 pm
par belette
:mdr
Michel, pour le coup j'étais bien couverte mais les dards ont bien traversé le pantalon ! :evil:

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 7:14 pm
par Lucas
Bonsoir à tous ,
Si je raconte, on ne se moque pas, promis ? bon j'y vais :!:
Torse nu, sous la vareuse du haut, en jean très juste et revenant du boulot, j'ouvre ma plus belle Dadant douce, sans enfumoir (pour voir l'avancée du couvain), je décale un cadre, il tombe au sol. Naturellement un mot m'échappe (normal), je ramasse, ma fermeture du jean descend et là, devinez, tout le monde rentre. Un peu surpris par les piqûres (je tape) donc plus je tape, plus ces dames piquent (normal) ma vareuse remonte. bonjour l'ambiance. La ruche reste ouverte, car je panique, je tape et je cours dans tous les sens, mais rien n'y fait. Je me dis, cette fois, c'est la bonne, normal, noir d'abeilles. Le voisin me voit au loin et il me fait des signes. La cour proche, j'arrive en courant, il branche le jet et m'arrose ; un peu soulagé, je cours à l’intérieur de la maison. Mon épouse crie car je suis plein d'abeilles, réfugié dans les wc, je balaye les dards et rassure mon épouse (je ne suis pas allergique). Un 1/4 d'heure plus tard, je tombe raide dans la cuisine (trop de venin), transporté à l’hôpital (goutte à goutte toute la nuit). Les infirmières m'ont bien mis en boîte et, comme punition, pas d'abeilles pendant un an. Voila l'histoire de ma première ruche à 20 ans, mais cela ne m'a pas enlevé le virus. Alors ne faites pas comme ça, pas de précipitation, enfumoir et bonne protection. A+L

Re: Cagades et couillonnades

Posté : lun. avr. 04, 2011 9:49 pm
par Michel
Là, Lucas, tu marques des points pour le prix du mois d'avril, pas de doute !

A+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 11:31 am
par Tatayé
Qui dit mieux que Lucas ? Continuez à nous raconter vos petites anecdotes, ça rassure les débutants : il n'y a pas qu'eux qui ont des déboires !
:bravo :bravo
Anne

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 12:15 pm
par Benigou
Bonjour,
Voici ce qui m'est arrivé l'été dernier.
J'ai voulu ajouter une hausse par le dessous sur une warré.
C'était entre midi et deux et j'avais mis une combinaison intégrale (oui je me suis équipé parce que j'en avais marre de mettre une polaire épaisse et un pull en plein été avec deux pantalons...), mais pas d'enfumoir et surtout des baskets aux pieds.
Je me suis dit en mettant la lanière de la combinaison sous les baskets, qu'elles ne pourraient pas viser juste entre la chaussure et la combinaison.

BZZZZ, mauvais choix. :boulet1

J'ai à peine soulevé la ruche qu'elles ont commencé à me piquer PILE entre la chaussure et la combinaison. J'avais un amas d'abeilles autour des deux chevilles en train de me piquer :shock: :shock: :shock: :shock: .
Et là, j'avais la ruche dans les bras, je me suis dis "soit tu lâches tout et c'est la cata, soit tu fermes ta yeule :canada (parce que c'est de ta faute) et tu finis l'opération". Réponse B.

J'ai posé délicatement la ruche sur la hausse, j'ai repris le tout pour le poser sur le plancher et je suis sorti du rucher avec un pas relativement lent compte-tenu de la situation. :cry:
Une fois la porte du rucher fermé, je me suis mis à courir sur le chemin pour me débarrasser de ces dames et me maudire.

Deux jours plus tard, j'avais des pieds de Hobbit.
J'avais les chevilles et les pieds tellement enflés que les orteils ne touchaient plus le sol, mais je pense qu'elles n'ont pas gonflé autant qu'elles auraient pu étant donné que je n'étais vraiment pas fier (et je ne le suis toujours pas).
J'étais serré dans mes tongs, c'est pour dire, s'il y en a qui sont serrés dans un poncho moi c'était dans les tongs.

En conclusion, c'est bien écrit dans le livre :bouquin , "ne pas aller à la guerre sans armes, ni armures".
Je mets toujours mes bottes en caoutchouc qui montent jusqu'aux genoux maintenant.

A+
Benigou.

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 12:44 pm
par belette
Image
:oops: Pardon, mais c'est trop drôle. :lol:

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 12:47 pm
par Michel
Bonjour,

Décidément, ce post met de l'ambiance. C'est aussi sympa qu'un album de Gaston Lagaffe !
Benigou a écrit :...En conclusion... je mets toujours mes bottes en caoutchouc qui montent jusqu'aux genoux maintenant...

Là, comme ça m'est arrivé aussi même si je me lave bien les pieds, j'ai trouvé l'antidote. J'ai récupéré des sur-bottes de l'armée américaine, si, si, et ainsi, ça m'évite d'enlever mes chaussures basses.

Il faudra que je vous mette une photo de ma tenue de scaphandrier, histoire de vous faire rire encore un peu.

A+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 3:36 pm
par Neptune
Benigou a écrit :Je mets toujours mes bottes en caoutchouc qui montent jusqu'aux genoux maintenant.

euh, question bête : elles ne rentrent jamais dans les bottes ? n'y a-t-il pas un risque de faire tomber une grappe dans la botte ?

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mar. avr. 05, 2011 9:01 pm
par Michel
La combinaison couvre la botte mais je reconnais qu'il y a un tout petit passage sur le devant mais, pour mon bonheur, elles ne l'ont toujours pas trouvé.

A+

Re: Cagades et couillonnades

Posté : mer. avr. 06, 2011 5:57 pm
par Monsieur Poulet
En voici une mais elle est loin d'être aussi colorée que les vôtres et de toute façon, je donne mon vote à Lucas.

L'automne dernier, je vais donner un coup de main à mon mentor pour rentrer ses hausses à miel d'une vingtaine de ruches Langstroth. J'arrive un peu en retard et j'enfile ma combinaison. Au moment de descendre au rucher, il m'agrippe par l'épaule et me tend une deuxième combinaison et me dit : "Tu vas en avoir besoin." Nous sommes en fin de soirée et il fait autour de 12 degrés ; j'ai déjà une laine polaire plus mes deux combinaisons.

Il ajoute : "J'ai seulement mis les chasse-abeilles hier soir ; les hausses sont pleines d'abeilles. Je les ai donc déposées par terre, sur le flanc, et avec la tombée du jour, elle vont rentrer tranquillement dans les ruches."

Erreur.

Le miel a agit comme un aimant sur les abeilles. Nous en avons eu pour une heure à brosser des rayons de miel et brosser nos bras, jambes et torses pour retirer toutes ces abeilles.

Morale : Les chasse-abeilles, 48 h avant.