Page 4 sur 6

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : jeu. oct. 25, 2018 9:37 pm
par Michel
Bonsoir,

dkdan a écrit :...Michel est toujours très écolo politiquement correct... Ce qui me gêne ce sont par exemple des locutions comme "Il ressort de certaines études" ou "Il me semble clair que". Cela sent l'avis personnel... il manque les références biblio. Ah ! Mânes de Barbichou !...

Cela ne sent pas l'avis personnel, c'est mon avis personnel. Je ne suis pas de ceux qui récitent les propos de personnes estampillées remarquables pour essayer de me faire remarquer, je dis simplement ce que je pense en fonction de ce que j'ai appris.
En revanche, Dkdan, tes propos ressemblent à s'y méprendre à une attaque gratuite...
Bonne soirée.

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. oct. 26, 2018 10:10 am
par dkdan
Bonjour,

franchement cette idée : "tout le temps et toute l'énergie qu'elle n'emploie pas à se battre, à supposer qu'elle survive, elle les emploiera à développer encore plus vite son nid", elle vient d'où ?

Cdt

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. oct. 26, 2018 3:56 pm
par jln
Parmi les espoirs déçus ou du moins non encore exaucés, les universitaires de Tours, en pointe sur le sujet, évoquent celui du possible déclin du Vv pour cause de consanguinité. Si ça doit se produire, ce sera pour plus tard...
Apparemment, ça continue à cogiter en termes de lutte par le piégeage à base de phéromones.
Pas étonnant, il est flagrant qu'un piège qui contient un ou plusieurs frelons vivants est de loin plus attractif que les autres.
D'où l'intérêt que les captifs ne se noient pas de suite dans la bière.
http://frelonasiatique.univ-tours.fr/lutte.html

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. oct. 26, 2018 6:42 pm
par Newbee25
et que dit l'université de tour sur le piégeage de printemps ?: :

que des études scientifiques sur d'autres hyménoptères, et une récente sur le VV, ont démontré que c'était
inefficace, donc en attendant d'autres études réalisées scientifiquement indiquant le contraire, le consensus actuel serait : pas de piégeage de printemps !

Image

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : sam. oct. 27, 2018 8:56 am
par François.f
n'empêche que bien ou pas bien.. à force de se faire des nœuds au cerveaux... ils sont toujours là !

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : sam. oct. 27, 2018 12:16 pm
par dkdan
Bonjour,

CNRS Tours Projet Frelon Coordonnateur Eric Darrouzet, qui nous a annoncé en 2014 un prédateur (mouche) pour éliminer le frelon asiatique, en 2015 l'invasion du frelon asiatique pourrait s'arrêter d'elle-même (pauvreté génétique). Le projet Frelon 2 (2015-2018) vise à mettre au point un piège sélectif à phéromones… Le monde est compliqué !

A+

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : sam. oct. 27, 2018 1:50 pm
par Asweetybee
L'appauvrissement génétique, vous y croyez encore ? Vu le nombre d'individus, je pense que le cheptel se porte plutôt pas mal...

Quant aux scientifiques, il y en a de renommée qui assurent que le réchauffement climatique est une hérésie, que le climat va bien, que les pesticides ne sont pas dangereux...

Alors en ce qui me concerne, je piège.

Un scientifique apiculteur dans une région où sévit le frelon et qui me dit qu'en fin de saison, ses ruches vont bien et sont prêtes à passer l'hiver, ok je veux bien en discuter... pour l'instant je n'en ai pas croisé...

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : lun. oct. 29, 2018 12:15 pm
par Michel
Bonjour.

J'ai assisté à la conférence d'Eric Darrouzet sur le Vv à Rouen. J'ai bien aimé sa façon très diplomatique d'éluder la question du piégeage de printemps. En gros, il a dit qu'il avait ses convictions mais qu'il ne s'appesantirait pas dessus mais qu'un de ses collègues parisiens (comprendre MNHN) le ferait avec beaucoup plus de virulence s'il était à sa place.

À part ça, on peut déplorer que les avancées qu'il nous a annoncées soient si lentes. À la vitesse où les moyens efficaces semblent se mettre en place, je parie que la nature aura trouvé, toute seule, la meilleure réponse à lui opposer, à savoir sa prise en compte par toutes sortes de prédateurs locaux.

A+

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : jeu. nov. 01, 2018 7:44 pm
par Jean-Yves24
Salut Michel
Pas tant de prédateurs que ça ... c'est un gros bestiaux !

Par contre je trouve des comportements différents des zazas selon les colonies. J'en ai vu (2 ruches) qui les attaquaient alors qu'ils volaient devant la ruche, et qui les poursuivaient. D'autres qui les laissaient rentrer dans la ruche sans rien faire. La plupart avaient un comportement simple d'attaque en cas d'entrée (barbe). Il y avait devant les ruches qui attaquaient, des cadavres de VV. Rien devant les autres.

Une sélection à tenter ?

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : jeu. nov. 01, 2018 10:13 pm
par Michel
Bonsoir.

@Jean-Yves,

C'est génial si deux de tes colonies ont déjà appris à attaquer le VV ! Effectivement, tu as intérêt à multiplier cette souche.

Concernant les prédateurs, certes, il est gros mais donc d'autant plus intéressant pour ceux qui arrivent à s'en nourrir.

A+

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. nov. 02, 2018 8:37 am
par jln
Jean-Yves24 a écrit :... J'en ai vu (2 ruches) qui les attaquaient alors qu'ils volaient devant la ruche, et qui les poursuivaient...

Même chose devant une tbh l'autre jour. Un Vv en stationnaire à 20 ou 30 cm de l'entrée et une gardienne qui se jette dessus.
Les deux tombent dans l'herbe, le Vv part en trombe presque aussitôt ; je ne sais pas ce qu'est devenue l'abeille.
Mais la plupart du temps, elles se contentent d'avancer pour l'intimider quand il s'approche trop près de la planche.

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. nov. 02, 2018 9:47 pm
par nonoalp
Je confirme, ils se font poursuivre ou attaquer, ce qui n'était pas le cas l'année dernière. C'est encourageant, même si souvent l'abeille se fait attraper. Avec une barrière entre les ruches, ils se font avoir, par contre si le frelon est seul, tranquille, il sait aussi éviter les barrières. Un coté positif, ils se planquent sous la ruche et capture les guêpes. Du coup, après une fréquentation importante des guêpes en début d'été, ils ont rapidement fait le ménage.
Pour les prédateurs, je suis plus inquiet, sur 15 nichoirs, c'est la première année qu'ils ne sont pas tous occupés et je crains pour les années à venir.

Petit retour d'expérience sur les barrières : avec la pluie, je les ai retirées. Quelques jours de beaux temps, et voilà les Vv revenus. Je remets les barrières et ressorts les raquettes. Quelques jours plus tard, la pression est retombée, mais il faut bien 2 à 3 jours pour que les abeilles délaissent la barbe.

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : sam. nov. 03, 2018 5:16 am
par francis
C'est la première année que j'ai des frelons. Pas en grand nombre mais je m'inquiète pour les années à venir.
Je ne suis donc pas spécialiste, mais je crois que le frelon s'adapte aussi. Tous ceux qui s'invitent à table chez moi volent en stationnaire en face de la ruche tête vers la ruche. Soit ils se servent sur la planche de vol, soit ils attrapent en vol une butineuse qui revient ou qui part. Mais sur pas mal de vidéos sur internet je vois que les frelons font du vol stationnaire la tête tournée dans l'autre sens, attendant le retour des butineuses, et ils sont très agiles pour les attraper. Je me dis (ai-je raison ?) que la défense des abeilles au plus près de la ruche ou les muselières sont un peu moins efficaces dans ce cas.

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : dim. nov. 04, 2018 1:06 pm
par Michel
Bonjour,

Ce matin, en me promenant le long de la rivière qui passe dans ma vallée, j'ai repéré un magnifique nid de frelons asiatiques à 200 m, à vol de frelon, de mon rucher. Et je suis vraiment surpris parce que je n'ai pas eu une pression monstrueuse sur mes ruches. Tout au plus, un frelon, de temps en temps.

J'en déduis qu'ils diversifient leurs sources de nourriture, d'une part, et d'autre part, que l'abeille commence à les dissuader de trop s'approcher.

A+

Re: Observations sur le frelon asiatique, entre autres.

Posté : ven. oct. 11, 2019 7:50 am
par Did51
Bonjour je reviens vers vous afin de confirmer ce que j'avais decrit l'année dernière: vespa crabro en grand nombre continuent à protéger le site où sont situées mes abeilles! Aucune pression de vespa velutina alors qu'à 5 kms un apiculteur qui les piege mais qui piege également V.crabro et bin pour lui c'est pas le même cinema. Je laisse faire la nature du coup!!!