Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

En haut ou en bas, l'éternelle question...

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
paulphilippe
Messages : 10

En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#1 » mar. avr. 28, 2020 1:01 pm

Bonjour,

Question d'un débutant,

Je vais récupérer mon essaim dans une quinzaine...

Essaim avec reine 2020, livré dans un corps bois Warré (3 couvains + réserves).

J'ajoute l'élément supplémentaire en haut ou en bas ?????

Pourquoi ????

Merci par avance,

Philippe.

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1251
Localisation : 86 sud-Vienne

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#2 » mar. avr. 28, 2020 1:21 pm

Bonjour,

Tes abeilles vont arriver dans une ruchette 4 cadres ?
Si oui, mets les cadres( en respectant bien l'ordre) dans un élément au-dessus d'un élément vide (VS avec barrettes ou cadres à ta convenance)

Quand le VS seras commencé de construire, tu agrandiras par le bas : les abeilles descendent pour le couvain et stockent le miel au-dessus du nid.


Bonne saison apicole
:fleur :fleur
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
baladin37
Messages : 77
Localisation : 37380 Monnaie

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#3 » mar. avr. 28, 2020 1:39 pm

Bonjour,

Pour moi, c'est par le bas. Cela fait parti des fondamentaux de la ruche Warré. Je sais que beaucoup le font aussi par le haut mais je vois cela comme un résidu de l'apiculture 'moderne'.

Je pense que l'un des objectif d'une ruche Warré est le bien être des abeilles.

Installer un nouvel élément vide par le haut :
- nécessite d'ouvrir la ruche. A chaque ouverture, on perturbe l'essaim. L'amélioration de Messieurs Frèrès & Guillaume (la vitre) permet de surveiller, admirer, ... les abeilles sans les perturber. Les seuls ouvertures nécessaires sont la division et la récolte.
- provoque un stress important causé par ce vide au dessus du couvain. On place l'essaim dans une situation complètement artificielle. Cela ne peut pas se produire dans la nature. Elles vont donc tout faire pour boucher le vide. On force les abeilles à faire ce que l'on souhaite. Je préfère leur laisser le choix.

En agrandissant par le bas, ce sont les abeilles qui décide le moment opportun pour construire. On agrandissant par le haut, c'est l'apiculteur qui les force à agir.

Voici les raisons qui me pousse à suivre la conduite de l'abbé.

A bientôt
Cordialement

Patrice

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 12533
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#4 » mar. avr. 28, 2020 1:58 pm

Bonjour.

La première année, j’agrandis toujours par le bas pour suivre ce mouvement naturel mais, les années suivantes, vu que j’aime bien le miel et que je fais payer cher le loyer de mes ruches à mes abeilles, je mets un élément en haut lors des miellées et j’agrandis aussi par le bas au fur et à mesure que le VS est occupé.

A+
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

paulphilippe
Messages : 10

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#5 » mar. avr. 28, 2020 2:00 pm

belette a écrit :Bonjour,

Tes abeilles vont arriver dans une ruchette 4 cadres ?
Si oui, mets les cadres( en respectant bien l'ordre) dans un élément au-dessus d'un élément vide (VS avec barrettes ou cadres à ta convenance)

Quand le VS seras commencé de construire, tu agrandiras par le bas : les abeilles descendent pour le couvain et stockent le miel au-dessus du nid.


Bonne saison apicole
:fleur :fleur



Non, non, dans élément warré sur 8 cadre.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4558
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#6 » mar. avr. 28, 2020 2:01 pm

Bonjour Baladin voisin.
Le problème avec l'abbé, c'est qu'il ne connaissait pas le varroa, entre autres.
Il n'avait aucun besoin de traiter ses ruches.
Il pouvait donc récolter sans risque de s'empoisonner des éléments venus du bas de la ruche et promus par décalages successifs en magasins à miel.
Par ailleurs, par sûr qu'on dérange moins une colonie en agrandissant en haut si on ne le fait pas n'importe comment et n'importe quand.
La dernière que j'ai (vraiment) dérangée la semaine dernière en agrandissant par le bas doit encore s'en rappeler et j'aurai bien de la chance si la reine en a réchappé.
Mais tout se discute tranquillement...
Ah oui aussi : je préfère manger le miel sorti d'alvéoles de cires neuves que celui sorti de cellules qui ont élevé n+1 couvées.
Sans compter que ces cires sortent magnifiques du cérificateur solaire, même en avril cette année, réchauffement oblige.
Image

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1251
Localisation : 86 sud-Vienne

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#7 » mar. avr. 28, 2020 2:21 pm

Je parlais pour cette première année bien sûr. Ensuite on peut faire les deux...
Sylvie

Avatar de l’utilisateur
baladin37
Messages : 77
Localisation : 37380 Monnaie

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#8 » jeu. avr. 30, 2020 9:39 am

Bonjour jln,


Tu as raison de ne récolter le miel que des éléments que tu mets par le haut si tu traites contre le varroa.

Il est vrai que comme je ne traite pas contre le varroa, je peux toujours appliquer la méthode de l'abbé.

J'ai deux actions anti varroa :
- des planchers à tube qui permettent une bonne évacuation des varroas lorsque les abeilles s’épouillent,
- la division des essaims qui permet de créer une coupure dans le cycle de pontes.

L'année dernière en fin d'année il n'y avait que quelques varroas sur les planches de contrôle qui sont sous les ruches.

Cette année, je n'en ai pas encore vue.

L'essaim que j'ai eu la change de récupérer au printemps 2018 doit être quelque peu résistant aux varroas.

J'espère pouvoir continuer à ne pas traiter.
Cordialement

Patrice

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4558
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#9 » jeu. avr. 30, 2020 9:56 am

baladin37 a écrit :...J'espère pouvoir continuer à ne pas traiter.

Ne me tente pas...
J'ai donné un essaim à mon ami Henri en mai 2019 : sans traitement il est en pleine forme et il est en train de lui remplir sa hausse...

Avatar de l’utilisateur
baladin37
Messages : 77
Localisation : 37380 Monnaie

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#10 » jeu. avr. 30, 2020 1:16 pm

Bonjour,

Je ne voudrais pas te tenter, mais dans un post récent du forum il y avait un lien vers un reportage sur l'apiculture passé sur France 2 le dimanche 12 avril. Voici le lien https://www.france.tv/france-2/13h15-le ... to-be.html

Le reportage parle de Cuba à partir de 28'40". Il rencontre Adolfo Pérez, le directeur de la recherche apicole Cubaine. A partir de 34'05", il parle du varroa qui est pratiquement éradiqué sur l'ile. Pour lui, les abeilles ont survécu des millions d'année sans traitement. Elles n'ont donc pas besoin de traitement. Il considère que traiter c'est faire de la sélection négative...

Il pense que je vais continuer à suivre de près mes ruches (la planche sous les ruches) et si le nombre de varroa devient trop important je passerais peut être par la case transvasement. Pour l'instant, depuis le début de l'année je n'en ai pas vu mais avec la circulation des faux-bourdons, je devrais malheureusement en récupérer.

A bientôt,
Cordialement

Patrice

Pascaljean_fr
Messages : 5
Localisation : La Mancelière 28270

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#11 » jeu. avr. 30, 2020 1:30 pm

Si on suit les conseils donnés lors d'une conférence par Christophe Koppel dans cette vidéo et qui est une pratique qui semble venir de la conduite de ruche Voirnot en divisible et pas en méthode moderne (c'est à dire avec hausse comme en Dadant). C'est vers 1:55 à la fin de son exposé, on peut avoir une approche "mixte"...

https://nos-medias.fr/video/l-apiculture-en-warre-par-christophe-koppel

Ainsi on pourrait pour une colonie ayant passé l'hiver sur deux éléments, faire une "inversion" (placé l'élément du bas au dessus de l'élément du haut) au moment de la floraison de l'aubépine : cela re donne de l'espace à la colonie à un moment où la température est plus douce. Ensuite on peut alors ajouter les éléments pour la miellée par le dessus...

Le repère, floraison de l'aubépine est donné pour l'Est de la France... à voir ailleurs. Il permet d'éviter de tuer le couvain par une température trop froide si l'inversion est faite trop tôt, et d'éviter l'essaimage si l'inversion est faite trop tard.

Les éléments pour le miel sont alors empilés au dessus comme les hausses en méthode de conduite classique.

Cette méthode d'inversion est aussi documenté ailleur sur le Web, mais je n'ai pas de pratique de cette méthode et comme les conseilleurs ne sont pas les payeurs....

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 4558
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#12 » jeu. avr. 30, 2020 2:34 pm

baladin37 a écrit :...Le reportage parle de Cuba à partir de 28'40". Il rencontre Adolfo Pérez, le directeur de la recherche apicole Cubaine. A partir de 34'05", il parle du varroa qui est pratiquement éradiqué sur l'ile. Pour lui, les abeilles ont survécu des millions d'année sans traitement. Elles n'ont donc pas besoin de traitement. Il considère que traiter c'est faire de la sélection négative...

Je l'ai vu ce reportage.
Une "petite" différence avec Cuba que je projette d'ailleurs de visiter, c'est la quasi absence de pesticides sur l'île.
baladin37 a écrit :...je n'en ai pas vu mais avec la circulation des faux-bourdons, je devrais malheureusement en récupérer...

À supposer que les varroas voyagent réellement à dos de mâles, ce dont j'attends la preuve.
À ce sujet, je suggère de procéder à un comptage des varroas phorétiques sur les faux-bourdons.
Ça doit être assez facile en ce moment, ils sont très nombreux... et ne piquent pas.
Je vais ouvrir un sujet là-dessus.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1343
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: En haut ou en bas, l'éternelle question...

Message#13 » mer. juin 17, 2020 6:50 am

jln a écrit :À supposer que les varroas voyagent réellement à dos de mâles, ce dont j'attends la preuve.

Je vais ouvrir un sujet là-dessus.


il y a une video de T. Seeley la dessus

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.