Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Isolation des ruches, mes essais

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#151 » lun. oct. 09, 2023 3:22 pm

À propos d'isolation des ruches, j'ai entrepris de m'attaquer à l'étanchéité de mes planchers.
L'hypothèse est qu'un plancher ouvert rend improductif le travail d'extraction de l'air humide par les ventileuses postées sur l'entrée de la ruche, à supposer qu'elles moulinent pour extraire... Mais dans l'autre sens le pb est le même.
La dépression qu'elles créent est aussitôt compensée par de l'air extérieur qui entre par l'arrière du plancher.
Il faut à la fois que le plancher soit ouvrable et qu'il puisse permettre le comptage du varroa et l'introduction du sublimateur d'AO.
Ce proto devrait convenir. Je le saurai aux prochaines récoltes...
Image
Image
Image
Image

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Anciens
Messages : 2294
Localisation : Luxembourg

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#152 » lun. oct. 09, 2023 7:41 pm

Bonsoir jln,

Merci pour ce retour et ce proto très soigné :wink:
Je me rends compte que j'ai le même soucis et il va aussi falloir s'y attaquer. Mes langes sont plus ou moins éloignés du tasseau, et il y a même eu des années où je ne mettais les langes qu'au moment où je comptais les varroas. J'ai aussi parfois des soucis d'humidité avec le miel operculé, mais rien de systématique. En tout cas ton alerte me donne à réfléchir. Dans un premier temps, j'ai sollicité récemment des magasins de cycle pour récupérer des chambres à air bonnes pour la poubelle. Mon idée est de les utiliser entre les éléments des divisibles et aussi pour le couvre-cadres. Mais rien n'empêche de les utiliser aussi sur le plancher. Aussi de réduire le trou de vol qui est parfois trop grand chez moi.
Beaucoup de problèmes que génère l'auto construction. J'aime beaucoup construire par moi-même, mais d'un autre côté il y a beaucoup de détails qui m'ont échappé faute de connaissance suffisante en apiculture, sans parler de mon faible équipement en menuiserie...

Pourquoi ton lange dépasse-t-il autant sur l'arrière ?

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#153 » lun. oct. 09, 2023 7:48 pm

luxbee a écrit :...Beaucoup de problèmes que génère l'auto construction. J'aime beaucoup construire par moi-même, mais d'un autre côté il y a beaucoup de détails qui m'ont échappé faute de connaissance suffisante en apiculture...

Idem.
luxbee a écrit :...Pourquoi ton lange dépasse-t-il autant sur l'arrière ?...

J'utilise des plaques de "dibond".
Leur dimension est adaptée à mes planchers, ça m'embête de les couper et leur dépassement ne gêne pas sur cette nouvelle version.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Anciens
Messages : 2294
Localisation : Luxembourg

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#154 » lun. oct. 09, 2023 8:31 pm

jln a écrit :J'utilise des plaques de "dibond".

Ok, je ne savais pas que cela s'appelait comme ça. J'en ai récemment fait découper chez Bauhaus et je trouve le matériau idéal pour les langes. Beaucoup mieux que le contreplaqué marine par exemple. Avantage, les miens sont blancs. À moins que sur les tiens ce soit un film gris ?

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#155 » mar. oct. 10, 2023 6:08 am

luxbee a écrit :... mieux que le contreplaqué marine par exemple. Avantage, les miens sont blanc. À moins que sur les tiens ce soit un film gris ?

J'ai essayé le blanc : Je préfère le gris. On voit mieux les œufs et les écailles de cire.
luxbee a écrit :...Aussi réduire le trou de vol qui est parfois trop grand chez moi. ...

J'ai 21 cm² (7 mm x 300) d'avril à août, et 16 cm² (5,5 mm x 300) le reste de l'année avec la réduction anti vv.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Anciens
Messages : 2294
Localisation : Luxembourg

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#156 » mar. oct. 10, 2023 12:29 pm

Bonjour

Y a-t-il moyen de découper proprement ce dibond ? Par exemple à la scie circulaire avec une lame appropriée pour aluminium ?

Pour ce qui est de tes fonds de ruche, il me semble que tu joues sur l’épaisseur du bois pour déplacer le corps de ruche et ainsi ajuster l’épaisseur du trou de vol. Ce qui m’embête, c’est que la construction a l’air un peu complexe !

J’ai le modèle chk qui est simple de fabrication. Comme je passe le sublimateur par le trou de vol, il me faut minimum 1,5 voir 2 cm soit 54 cm² quand il est complètement ouvert. Du coup j’ajuste sur la longueur avec de la cornière métallique épaisse simplement posée sur la planche de vol. C’est moyen, mais ça permet de mettre de la couleur. En hiver c’est les portes nicot blanches. Je n’avais pas conscience de ce problème d’échange d’humidité entre l’intérieur de la ruche et l’extérieur. Enfin si j’en avais conscience, mais uniquement pour que les abeilles ne soient pas avec de l’humidité. Cette problématique de séchage du miel va à l’encontre de ce qui est prôné pour la warré, à savoir un coussin qui permet justement à l'humidité de s’évacuer ? Ou alors faut-il comprendre qu’il faut fermer autant que possible en bas et permettre quand même une certaine ventilation en haut ?

Image

Image

Image

Normalement je m’arrête avant les extrémités pour les feuillures de la grille. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#157 » mar. oct. 10, 2023 3:22 pm

luxbee a écrit :Bonjour
Y a-t-il moyen de découper proprement ce dibond ? Par exemple à la scie circulaire avec une lame appropriée pour aluminium ?:

À la scie circulaire sous table, ça va assez bien.
Quand je veux plus lisse, un passage en dégauchisseuse.

luxbee a écrit :....Pour ce qui est de tes fonds de ruche il me semble que tu joues sur l’épaisseur du bois pour déplacer le corps de ruche et ainsi ajuster l’épaisseur du trou de vol. Ce qui m’embête, c’est que la construction à l’air un peu complexe. ...

C'est vrai qu'il faut soigner l'angle et la position de la pente d'envol pour garantir les 7 mm de hauteur de seuil.
Je contrôle avec une cale et jusqu'ici pas de surprise.
L'angle relativement faible (20°) limite le risque lié à un mauvais positionnement de l'élément.
luxbee a écrit :... Cette problématique de séchage du miel va à l’encontre de ce qui est prôné pour la warré à savoir un coussin qui permet justement à l'humidité de s’évacuer ? Ou alors faut-il comprendre qu’il faut fermer autant que possible en bas et permettre quand même une certaine ventilation en haut ?

La seule chose dont je suis sûr, c'est que je dois presque systématiquement sécher mon miel depuis dix ans.
J'en conclus qu'il y a un lézard dans ma pratique et/ou dans mes ruches.

Avatar de l’utilisateur
luxbee
Anciens
Messages : 2294
Localisation : Luxembourg

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#158 » mar. oct. 10, 2023 6:41 pm

jln a écrit :À la scie circulaire sous table, ça va assez bien.
Quand je veux plus lisse, un passage en dégauchisseuse.

Merci de ta réponse ! On parle bien du « dibond », parce que la dégauchisseuse ça me paraît bizarre pour de l’alu ?

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#159 » mar. oct. 10, 2023 7:10 pm

luxbee a écrit :
jln a écrit :À la scie circulaire sous table, ça va assez bien.
Quand je veux plus lisse, un passage en dégauchisseuse.
Merci de ta réponse ! On parle bien du « dibond », parce que la dégauchisseuse ça me paraît bizarre pour de l’alu ?

Oui, un sandwich de polycarbonate entre deux feuilles d'alu, épaisseur totale 3 ou 4 mm selon.
Les lames de dégauchisseuse ne bronchent pas et c'est normal, leur dureté est très supérieure à celle de l'alu.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#160 » mar. oct. 17, 2023 3:36 pm

Remplacement du plancher.
Image

claude21
Messages : 121
Localisation : côte d'or

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#161 » mar. janv. 09, 2024 9:28 am

Une étude qui confirme l'importance de l'isolation des ruches :
https://royalsocietypublishing.org/doi/ ... .2023.0488

En utilisant des techniques de génie mécanique, l'auteur montre que la formation de la grappe d'abeilles en hiver n'est pas, pour elles, un moyen naturel et efficace de s'isoler du froid. La grappe selon lui joue en fait le rôle d'un dissipateur de chaleur que les abeilles, stressées par le froid, forment à leurs dépens. Elles se regroupent pour se réchauffer mais, ce faisant, elles forment une grappe dont la conductivité thermique s'accroît avec sa densité, entrainant une importante perte de chaleur qu'il leur faut compenser en produisant davantage de chaleur. D'où l'intérêt de ruches fortement isolées qui éviteraient ou au moins retarderaient la formation de la grappe.
Cette démonstration, comme le souligne l'auteur, va à l'encontre de l'idée reçue selon laquelle la couche externe de la grappe formerait un manteau isolant. Elle pourrait aussi expliquer l'effondrement, en hiver, de colonies qui ne sont pas en mesure de supporter l'effort qui leur est imposé par un habitat inadapté.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#162 » mar. janv. 09, 2024 11:08 am

claude21 a écrit :Une étude qui confirme l'importance de l'isolation des ruches :
https://royalsocietypublishing.org/doi/ ... .2023.0488
En utilisant des techniques de génie mécanique, l'auteur montre que la formation de la grappe d'abeilles en hiver n'est pas, pour elles, un moyen naturel et efficace de s'isoler du froid. ...

Bonjour,
voilà une thèse étonnante.
Il est vrai que ce sont des insectes, mais les abeilles seraient-elles les seuls animaux à ne pas tirer bénéfice d'un regroupement ?
Et ferait-il beaucoup moins froid dans un tronc voire une branche d'arbre que dans une ruche ?
Cela dit, ce qui est contre-intuitif n'est pas forcément faux.

Avatar de l’utilisateur
tizapi
Messages : 384
Localisation : 1347 Le Sentier VD Suisse

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#163 » mar. janv. 09, 2024 11:43 am

Merci pour le lien.
Ça confirme ce que je pensais.
On devrait pouvoir héberger nos petites dans des maisons mieux isolées pour les aider à lutter contre les variations de température. :super

Avatar de l’utilisateur
Pille Muguet
Anciens
Messages : 2416
Localisation : Vallée du Lison - 700m (Doubs)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#164 » mar. janv. 09, 2024 12:36 pm

Je suis également convaincu que c'est une excellente idée d'isoler ses ruches.
Le tout ensuite est de trouver le bon équilibre entre l'isolation de la ruche, la durabilité de cet isolant et l'ergonomie de la ruche (pour l'apiculteur) et c'est là que ça se complique.
Laissons bâtir les bâtisseuses.

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 6849
Localisation : St Germain du Puy (Cher)

Re: Isolation des ruches, mes essais

Message#165 » mar. janv. 09, 2024 1:28 pm

Je suis aussi d'accord sur l'isolation.
C'est l'idée qu'elles auraient moins froid non grappées qui me laisse sceptique.

Retourner vers « Divers »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.