Page 1 sur 3

Mortalité massive et rapide

Posté : ven. nov. 29, 2019 12:52 pm
par mathd17
Bonjour à tous,

J'ai rencontré une mortalité massive sur un de mes 2 ruchers, celui situé dans une châtaigneraie, une ruche warré (essaim de l'année) et une ruche dadant (colonie de 2 ans) toutes 2 assez pourvues en nourriture ont un tapis d'abeilles mortes sur le plancher grillagé.

Je n'ai pas vu d'abeilles avec les ailes atrophiées, mais quelques varroa visibles sur le thorax, quelques langues tirées et souvent les abeilles étaient bien poilues (abeilles d'hiver naissantes).

J'ai traité 3 x à l'acide formique par évaporation sur une éponge au dessus des cadres, environ 30 ml + 20 ml + 20 ml.

Je vais traiter par sublimation à l'acide formique dès que j'ai reçu le matos dans 1 semaine s'il reste quelque chose à sauver.

Vu les températures je n'ose pas vérifier s'il y a de la ponte et le nombre d'abeilles restantes, mais je n'ai pas vu de mâles indiquant une ruche bourdonneuse.

Quel est votre analyse ?

https://zupimages.net/viewer.php?id=19/48/y12x.png
https://zupimages.net/viewer.php?id=19/48/9br6.jpg

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : ven. nov. 29, 2019 2:48 pm
par fredapi91
Ah oui c'est assez massif.
L'Acide formique utilisée avait quel titrage ?
La warré est sur combien d'éléments ?
Quand tu as traité, il y avait un volume au-dessus de l'éponge ?
Après tes traitements tu as fait des comptages de chutes naturelles ?

mathd17 a écrit :Je vais traiter par sublimation à l'acide formique dès que j'ai reçu le matos dans 1 semaine

Tu voudrais pas dire acide oxalique ?

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : ven. nov. 29, 2019 6:01 pm
par bebert69
Ça ressemble plus à une intoxication...

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : ven. nov. 29, 2019 7:35 pm
par Manulab
Ta série de trois traitements à l'acide formique, ça remonte à quand ?
Et, en complément de la question de Fredapi91 (quelle concentration d'acide formique), quelle température extérieure pendant le traitement ?

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : mer. déc. 04, 2019 2:17 pm
par Valerieb
Bonjour,

je me présente d'abord je suis nouvelle sur ce forum. Je m'appelle Valérie, j'ai 41 ans, je suis à côté d'Honfleur et j'ai démarré cette année avec 2 ruches warré.
J'ai eu la même mortalité sur ma petite ruche (un tapis d'abeilles qui bouchait presque l'ouverture) et cela s'est produit très rapidement (en seulement 2 semaines).
Je n'ai pas encore ouvert la ruche mais je pense que je vais le faire ce we pour récolter ce qu'il y a de miel (car il y en a pas mal en stock).
Je n'ai pas fait de traitement contre le Varroa (mais j'ai soigneusement observé des abeilles mortes je n'en ai pas vu après je démarre!).
Si quelqu'un a une idée.
Elle a toujours été plus faible et petite que l'autre ruche, c'est peut être ça ?
ça semble si soudain…
Je vous remercie pour votre aide et vos conseils.
Valérie

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : mer. déc. 04, 2019 7:52 pm
par Alain74
Bonjour Valérie et bienvenue,

Ton histoire ressemble malheureusement à beaucoup d'autres. Je l'ai vécu et risque bien de la vivre encore : Belles colonies en septembre octobre puis plus personne mi/fin novembre.
J'ai traité au formique et/ou à l'oxalique mais rien n'y a changé !
Aujourd'hui (et depuis 2 ans) je ne traite plus. Pas plus de changement qu'avant. Cette année, sur 6 ruches, 2 anciennes (2 et 3 ans) et 4 nouvelles, toutes sont encore en vie (enfin je suppose, en tous cas il n'y a personne sur les plateaux (vu de la vitre) ! La seule différence apparente : beaucoup moins de maïs dans le secteur (c'est la rotation des cultures et 2019 comme 2020 sont des années à blé ici !)
Ca c'est mon avis. Après, je ne m'oppose pas au problème du varroa ! Mais il faudrait qu'on m'explique comment un parasite peut tuer son hôte ? Dans ses conditions il signe aussi sa fin ! Il ne faut pas accuser le varroa mais éventuellement les virus qu'il transporte !

Ou se trouve le varroa en hiver ? En phorésie sur les abeilles et illico dans le couvain dès les premières pontes.

Si tu dois démonter ta ruche, Valérie, pourrais-tu, s'il y a encore du couvain, l'ouvrir un par un et compter les varroas présent ? Ce peut être un bon indicateur ! En effet, et si le varroa est seul responsable de la mort de la ruche, il doit encore être présent puisqu'il ne peut mourir qu'après l'abeille !!!

Alain

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : mer. déc. 04, 2019 8:38 pm
par ed.chimar
Alain74 a écrit : Mais il faudrait qu'on m'explique comment un parasite peut tuer son hôte ? Dans ses conditions il signe aussi sa fin !

Parceque tu penses qu'un varroa ça réfléchi ?
Dans la nature la survie de l'espèce n'a pas de lien avec la survie de l'individu. Dès lors qu'il s'est reproduit, il peut crever

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : mer. déc. 04, 2019 11:38 pm
par Michel
Bonsoir, Valérie,

Une mort aussi soudaine peut être due une intoxication aux pyréthrinoïdes. Ces pesticides voient leur nocivité augmenter énormément dès que la température passe sous les 10°.

Vérifie tout de même qu'il n'y a pas de varroa dans ton couvain.

A+

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 9:40 am
par fredapi91
Une colonie peut mourir du varroa sans qu'on en retrouve pour autant beaucoup dans la ruche.

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 10:38 am
par Valerieb
Bonjour,
Je vous remercie pour vos différents retours.
Je vais essayer d'être attentive quand je vais ouvrir la ruche sur le couvain et vérifier s'il y a du varroa. Je n'en ai jamais vu alors le repérer va sûrement me demander du temps !
Il est vrai que l'explication d'une intoxication me parait la plus plausible vu la rapidité et le tapis d'abeilles.
Elles rentraient beaucoup de pollen en fin de saison, c'est peut être là qu'elles ont été contaminées.
la seule culture que j'ai dans le rayon de 3 km est principalement des pommiers. Etant en Normandie aussi… ça parait logique.
J'avais décidé d'aller discuter avec le responsable pour savoir s'ils traitaient ces pommiers.
Du coup j'angoisse un peu pour ma dernière ruche. Si la cause est là, le problème est que ça va fleurir tôt dans la saison et qu'elles vont se précipiter dessus.
Je n'ai autour de moi que de la foret, des maisons avec des jardins pleins de fleurs, et très peu de terres agricoles (ou alors des vaches).

merci encore !
Valérie

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 12:37 pm
par ed.chimar
Valerieb a écrit :J'avais décidé d'aller discuter avec le responsable pour savoir s'ils traitaient ces pommiers.

Traiter le pommiers pour faire quoi ? les pommes sont récoltées et il n'y a pas de fleurs en vue avant quelques mois.
Je suis à peu près sur que le problème vient de ta conduite : as-tu traité le varroa correctement, connais-tu l'âge de la reine, quel était le poids des provisions, la ruche était elle proportionnée à la colonie etc etc tout un ensemble de questions auxquelles il faut répondre avant de s'attaquer aux voisins qui bien souvent n'y sont pour rien

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 12:56 pm
par Valerieb
Merci pour ce retour.
l'idée n'est pas d'attaquer les voisins.
Je cherche à comprendre pourquoi ma ruche a été décimée en 2 semaines.
Les abeilles ont eu un comportement tout a fait normal : elles rentraient énormément de pollen en fin de saison, elles volaient bien, n'étaient pas tremblantes, ou avec des ailes atrophiées.
Les abeilles mortes ont le corps complet (pas de découpe ou de trous), les ailes ne sont pas en croix par contre elles ont la langue sorties.
et j'ai encore pas mal de miel dans la ruche.


Je suis avec des ruches warré, j'avais mis 2 corps et un 1/2 au dessus.
le 1/2 corps et un corps était complet en miel.
d'après mes estimations j'avais 10 kg de miel dans la ruche. J'ai bien sur retiré le poids des corps, estimation de la cire et le poids des abeilles.
l'essaim est de cette année. Je n'ai pas fait de traitement au varroa, c'est sûrement une erreur de ma part mais après discussions d'autres apiculteurs en warré, beaucoup ne le font pas.
Ma ruche est une ruche faite par Olivier Duprez. J'ai fait ma formation avec lui. Il a adapté les ruches d'après son expérience. J'ai donc le fond qui est grillagé.

J'ai mis en hivernage mi-octobre en isolant le toit et en posant une grille de réduction que j'ai encore réduit quelques semaines après car je me suis rendue compte que des frelons asiatique venaient faire leur marché dans la ruche directement.
Je ne pense pas avoir commis d'erreur dans la gestion de cette ruche. Sauf si vous me dites le contraire et je prends vos conseils avec grand plaisir afin de m'améliorer.
A part le traitement du varroa bien sur. Mais cela reste à déterminer.

En fait, cette ruche a eu les mêmes interventions que ma "grosse ruche" qui est (je crois) en bonne santé actuellement et avait un stock plus important de miel (estimation à 12 kg).
Elles ont eu toutes les 2 aussi du candy en réserve.

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 1:40 pm
par fredapi91
+1 avec ED.
S'il y avait un problème dans ton environnement, tes 2 ruches y seraient très certainement passées.
Chaque souche réagit différemment face au varroa, ce qui peut expliquer qu'une colonie se débrouille mieux qu'une autre, mais cela dépend aussi beaucoup du niveau d'infestation de la souche qui a permis de réaliser tes essaims.
Ensuite ça peut être tout simplement un problème de reine, et là on ne peut pas faire grand chose.

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 4:52 pm
par Newbee25
Désolé pour ta colonie :cry:
Est-il possible qu'elles n'aient pu atteindre les réserves car trop loin de la grappe et trop engourdies ces dernières semaines ?
J'ai lu qu'en warré c'était un point critique.

Mais vu la vitesse et si tu dis avoir des pommiers... je réfléchirai à l'empoisonnement.
Les abeilles récupères le miellat et également la sève sous certaines feuilles...

La pomme est le fruit qui reçoit le plus de traitements pesticides par an.

35,1 traitements par an en moyenne (un nombre qui peut atteindre 43 dans le bassin du Centre-Ouest), dont :
22 fongicides (contre la tavelure principalement)
9 insecticides.
2 herbicides.
2 régulateurs de croissance.


Source google.


Sur le varroa:
J'aime observer mes abeilles à la planche d'envol, littéralement le nez dessus :mrgreen:
Au début je pensais pouvoir observer du varroa mais en fait non,
en 8 mois d'observation je n'en ai jamais vu un seul !
Après beaucoup de lecture et de vidéos c'est logique déjà car jusqu'à 80% de varroa sont dans le couvain. Reste les phorétiques ... qui sont en fait bien "cachés";
car les varroas se nourrissent des zones graisseuses des abeilles et pour les atteindre ils se glissent entre les "plaques" de l'abdomen là où ils peuvent percer plus facilement.
Il est alors très difficile de les observer car les 3/4 de leur forme est dissimulée sous ces plaques.

Que le varroa ai pu tuer une jeune colonie aussi vite ... je suis sceptique :shock:
mais n'ai aucune réponse catégorique à apporter ni dans un sens ni dans l'autre, juste l'empoisonnement me parait plus réaliste... il va te falloir mener l'enquête et n'hésite pas à demander l'avis de ton GDSA.

Re: Mortalité massive et rapide

Posté : jeu. déc. 05, 2019 5:06 pm
par mathd17
Je me serais bien passé de perdre autant d'abeilles, mais au moins j'apprends des choses grâce à vos réactions, merci.

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'une intoxication, en cette saison quelle plantation est arrosée de pesticides, les blés ?.

Je suis en péri-urbain avec quelques rares prairies et champs (une parcelle de céréales justement à 700 m) et 50% de forêt de châtaigniers.

Pourquoi des abeilles d'hiver qui ont encore leurs poils auraient été impactées, elles ne sont pas encore butineuses ?

Je penche plus sur le traitement ac. formique pas assez efficace, j'ai en effet mis un espace au dessus de l'éponge pour la vaporisation de l'acide à 65%, appliqué vers fin septembre quand les t° sont descendues en dessous de 25°C.

Je parlais bien d'acide oxalique, pardon pour la confusion, je devrais recevoir mon sublimateur électrique dans quelques jours (aliexpress pour < 20€) je vous dirai ce que cela donne.

Pour les comptages, je dois optimiser ma méthode car les fourmis me mangeaient tout sur la lange, mais je n'ai pas l'intention d'ouvrir pour tester au sucre glace par peur de refroidir la colonie déjà faible. Je vais en refaire sur langes avant et après le traitement, en décembre moins de fourmis.

Sur un autre rucher, 6 en 3 jours pour la plus infestée, donc 200 varroa dans la ruche, j'espère que l'oxalique me fera descendre en dessous des 50 préconisés.

Ne pourrais-ce pas être le mal de mai, vu l'humidité du rucher en forêt ?


Mercbee à tous !