Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Tout ce qui concerne les maladies et les différents traitements
Avatar de l’utilisateur
globule
Messages : 926
Localisation : saint pierre les nemours 77

Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#1 » jeu. mai 01, 2014 3:35 pm

alainxavier a écrit :J'aimerais juste que ceux qui sont autour de mes ruchers déclarent, histoire de savoir comment ils soignent leurs abeilles. Vivre caché avec ses maladies est plutôt répandu dans ma région...

Déjà si tous les api laissaient assez de miel pour l'hiver à leurs abeilles plutôt que de les vider de leur miel, cela fait un bon médicament pour elles ! :evil: :evil: :evil:
La grandeur d 'une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux (Gandhi)

Avatar de l’utilisateur
alainxavier
Anciens
Messages : 799
Localisation : Picardie
Contact :

Re: le n °de numagrit

Message#2 » jeu. mai 01, 2014 5:19 pm

Voyons globule: le miel un médicament contre la loque américaine?? Le miel contre les varroas? :?
Ces deux pathologies de la colonie atteignent justement bien souvent de fortes colonies auxquelles il ne manque rien!
Et que fais-tu du traitement contre la loque qui consiste à transvaser la colonie sur cires gaufrées, justement pour qu'elles n'aient plus de miel?? Il est même parfois nécessaire de le faire une seconde fois... Ne pas oublier que le miel contient les spores, pour ce cas précis.

Restons dans le sujet: la déclaration est obligatoire, après libre à chacun de faire de la résistance :wink: .
Les Ruches De Wailly
Association déclarée d'intérêt général
cours,stages,interventions pédagogiques,parrainages...

Avatar de l’utilisateur
globule
Messages : 926
Localisation : saint pierre les nemours 77

Re: le n° de numagrit

Message#3 » jeu. mai 01, 2014 10:03 pm

alainxavier a écrit :Voyons globule: le miel un médicament contre la loque américaine?? Le miel contre les varroas? :?
Ces deux pathologies de la colonie atteignent justement bien souvent de fortes colonies auxquelles il ne manque rien!
Et que fais-tu du traitement contre la loque qui consiste à transvaser la colonie sur cires gaufrées, justement pour qu'elles n'aient plus de miel?? Il est même parfois nécessaire de le faire une seconde fois... Ne pas oublier que le miel contient les spores, pour ce cas précis.

Restons dans le sujet: la déclaration est obligatoire, après libre à chacun de faire de la résistance :wink: .

Les apiculteurs contribuent également au développement de la loque américaine en laissant mourir des ruches et/ou en exposant un équipement usagé et du miel contaminé au pillage. Il est tentant, pour les abeilles, d'aller piller du miel infecté dans des ruches situées tout près de leur propre habitat, surtout en cas de pauvre miellée ou en l'absence de miellée.
De même, les apiculteurs déplacent leurs ruches plusieurs fois par an dans différents endroits à la recherche de ressources nectarifères. Ces pérégrinations peuvent contribuer à la propagation de la maladie.
Le nourrissement des colonies avec du miel ou du pollen d'origine inconnue peut introduire la loque américaine. Nous vous conseillons donc de les alimenter avec du sirop de sucre moins cher et plus sûr. :D :D
La grandeur d 'une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux (Gandhi)

Manulab
Modérateur
Messages : 1937
Localisation : Orne - France

Re: le n° de numagrit

Message#4 » ven. mai 02, 2014 6:04 am

C'est pas faux, Globule (et je partage ce point de vue) mais là c'est hors sujet et va être nettoyé ; donc à développer (si besoin) dans un sujet approprié.

Avatar de l’utilisateur
belette
Modérateur
Messages : 1251
Localisation : 86 sud-Vienne

Re: Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#5 » sam. mai 03, 2014 2:27 pm

Voilà c'est fait ! :)
Sylvie

lierre
Anciens
Messages : 750
Localisation : 10

Re: Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#6 » sam. mai 03, 2014 11:22 pm

Salut,
j'ai deux ou trois observations faites ici et là qui me font penser que l'affirmation "nourrir au miel serait vecteur de maladie" est surtout une affirmation qui arrange beaucoup de monde:
- Les mêmes qui affirment cela laissent souvent lécher leurs cadres.
- Je comptabilise rien que dans les murs d'églises de ma région au moins deux colonies "sauvages" en moyenne (jusqu'à 6 colonies observées) qui vivent et meurent, se font piller ....

Alors bien entendu, lorsqu'on nourrit au miel, on prend des risques, mais il faudrait aussi poser la question : "nourrir au sucre : bonne santé des colonies ?".

On peut aussi peut-être réfléchir à une apiculture avec nourrissage minimum ? C'est-à-dire de ne nourrir rien du tout ou alors qu'une colonie sur 10 en moyenne et à des quantités raisonnables. Le problème, c'est que l'apiculteur aujourd'hui ne raisonne pas comme cela, c'est des kilos de sucre qui sont donnés, cela fait des colonies qui sont sucro-dépendantes.

En agriculture, on raisonne pareil : Il faut des nitrates pour les cultures (on ne cherche pas à ce que la terre ait un équilibre, tous les ans, on bombarde de nitrates). Le résultat, on a des cultures qui poussent sans qu'on raisonne de façon agronomique, s'en suit des traitement phytos car bien entendu, les cultures sont bien incapables de rester saines....
C'est sur, ce sont des systèmes qui sont économiquement viables (surtout pour tous ceux qui vendent ces sucres et médicaments), mais faut pas raconter qu'on fait du naturel.

J'ai une autre question : Qui serait capable de communiquer au consommateur par soucis d' honnêteté les techniques pour arriver au pot de miel ?
(X kg de sucres, x traitement acaricides, etc ...)

Alors, quand on fait de l'apiculture "familiale", tout comme lorsqu'on fait son jardin, est-ce raisonnable de rentrer dans ce genre de schéma ?
BZZZ "ouah la vache!" BZZZZ "il y en a partout !!"; mes premieres sensations en apiculture ... printemps 2008

Pille Muguet
Messages : 817
Localisation : Vallée du Lison - 700m (Doubs)

Re: Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#7 » sam. mai 03, 2014 11:58 pm

Sans compter l'apport de la diversité des pollens présents dans le miel qui va contribuer à améliorer les défenses immunitaires des abeilles. Rien de tout cela dans le sucre.

Bien sûr, il y a des précautions à prendre. Pour ma part :
- le miel provient exclusivement de mon rucher,
- a une année maximum et est stocké au froid (cave) pour éviter une teneur trop importante en HMF,
- le sirop est très peu chauffé pour aider la dilution dans l'eau, là aussi pour éviter une augmentation en HMF,
- je distribue le sirop froid, pendant la nuit, pour éviter tout pillage,
- et aussi, je nourris peu et retire mes hausses tôt.

Chacun voit bien midi à sa porte mais je préfère voir le miel en tant qu'allié de l'abeille contre les maladies plutôt qu'une source de problème.
C'est bien possible qu'il y ait des germes de maladie dans mon miel, je ne le nie pas, et je mesure tout à fait le risque que je fais courir à mes abeilles. Mais ma conviction est :
- qu'en nourrissant au sucre on évite les problèmes de contamination à court terme,
- alors qu'en nourrissant au miel on les prévient sur le long terme.
Ruches Voirnot divisibles

Avatar de l’utilisateur
quentinbelgique
Messages : 286
Localisation : Belgique - Anhée - Maredsous

Re: Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#8 » dim. mai 04, 2014 8:37 pm

On peut aussi peut-être réfléchir à une apiculture avec nourrissage minimum ? C'est-à-dire de ne nourrir rien du tout ou alors qu'une colonie sur 10 en moyenne et à des quantités raisonnables. Le problème, c'est que l'apiculteur aujourd'hui ne raisonne pas comme cela, c'est des kilos de sucre qui sont donnés

Moi j'aime bien la réflexion de Lierre.
C'est à méditer...

Avatar de l’utilisateur
rytounet
Messages : 1235
Localisation : 976 Mayotte

Re: Nourrir au miel : vecteur de maladie ?

Message#9 » dim. mai 04, 2014 8:41 pm

Poussez le raisonnement ; l'apiculteur c'est le chercheur d'or du Klondike en Alaska qui travaille dans sa concession et il s'approvisionne au "Oleson Drugstore" qui fait son beurre sur son dos avec toute une série de produits qui répondent à des besoins qui sont créés au nom de la "performance" :
- la pelle ultra légère haute contenance, la pioche plus plus, la batte super orpailleur, la dynamite boum boum, la mule hybride qui porte encore plus, etc...
Être dans un trou perdu, maintenant c'est être au TOP

Retourner vers « Maladies et traitements »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.