Page 1 sur 2

Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 4:30 am
par kiloas972

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 8:36 am
par jln
Bonjour,
merci pour le partage.
La question du varroa posée de façon honnête et courageuse, à mon goût en tous cas.
J'envoie le lien à mon copain Henri qui ne traite pas, qui fait plus de miel que moi avec moins de ruches et qui perd rarement ses colonies, en Dadant.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 12:48 pm
par jlm36
merci, un discours qui pose de bonnes questions.
n'apporte pas de réponses vindicatives et brutales.
il faudrait se demander (même si c'est trop tard) quelle est la responsabilité
des importations massives de reines et essaims de tous genres ?
des manipulations génétiques ?

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 1:55 pm
par jln
Et même si produire du miel est toujours compatible avec l'environnement notamment agricole d'aujourd'hui.
À part ça, l'auteur reprend l'idée communément admise que les mâles sont vecteurs de propagation du varroa d'une colonie à l'autre.
En sommes nous certains ?
Si l'on prend pour avéré que le varroa choisisse plutôt le couvain mâle pour se reproduire, est-il sûr qu'il choisisse aussi les faux-bourdons adultes pour circuler dans sa phase phorétique ?
Le contraire ne m'étonnerait qu'à moitié puisque ce sont surtout voire exclusivement les éleveuses qui visitent les larves et facilitent ainsi l'intrusion du varroa dans la cellule.
Je n'ai pas lu d'étude là-dessus et je n'ai encore jamais trouvé un varroa sur un mâle.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 7:45 pm
par jlm36
il est vrai que cela change du discours
si tu traites ....Tu es gentil
si tu traites pas.....Tu es un inconscient , un assassin d'abeilles, un propagateur de varroas etc.
je préfère cette approche moins culpabilisante et plus objective pour moi.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 8:01 pm
par Michel
Bonjour,

J'aime bien cette façon de poser le problème et de dire que personne n'a la solution immédiate.
J'aime bien, aussi, l'idée d'inviter les gens à avoir leur rucher paumé livré à lui-même pendant des années. Mais, dans le même temps, d'un côté, on augmente la quantité de ruches parmi lesquelles peut surgir LA souche résistante dont tout le monde rêve mais on augmente aussi les viviers de varroa.

Pas simple. Tout le monde a raison et pendant ce temps-là, l'abeille essaie de s'en sortir.

Plus le temps passe et plus j'ai envie de laisser deux trois ruches, dans un vallon perdu, et d'observer.

Mais ce qui me retient, c'est que je sais, d'avance, que je les condamnerai presque toutes à mourir. Un peu dommage même si c'est le prix à payer pour trouver LA souche...

A+

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 8:09 pm
par bebert69
Michel,

Et même le jour où tu auras trouvé La souche résistante, ne sera-t-elle pas batardée par Pierre, Paul ou Jacques au prochain remérage...

Apicolement

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 8:27 pm
par jlm36
on sait aussi que traiter n'est pas LA SOLUTION et renforce le varroa à chaque traitement.
les ruches de biodiversité sont une utopie aujourd'hui pour 95 pour cent d'entre nous. Qu'en sera-t-il dans 5 ans?

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : jeu. févr. 13, 2020 11:06 pm
par fredapi91
La solution c'est quand même assez simple je trouve : traiter quand c'est nécessaire. Non ?

Toutes les souches résistantes sont maintenant reproduites par les apiculteurs : petit à petit on va y arriver.
Il y a des tests pour repérer celles qui résistent.
Pas la peine de laisser mourrir pleins de colonies pour repérer les résistantes.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 2:10 pm
par jlm36
c'est une solution pour le court terme, je suis d'accord. Est-ce LA solution ? je ne le pense pas . Le varroa se renforçant à chaque traitement

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 4:23 pm
par fredapi91
Le varroa ne va pas se renforcer car on ne traitera plus avec les abeilles autonomes face au varroa.
Il faut donc repérer ces souches et les reproduire.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 6:12 pm
par Calzors
bebert69 a écrit :Michel,

Et même le jour où tu auras trouvé La souche résistante, ne sera-t-elle pas batardée par Pierre, Paul ou Jacques au prochain remérage...

Apicolement


Effectivement faut pas rêver on est pas demain la veille où on va de tous se mettre d'accord , mais on peux considérer qu'une ruche a l'abandon a plus de mâle et sa souche sera favoriser !?

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 7:04 pm
par jln
Calzors a écrit :....qu'une ruche a l'abandon a plus de mâle....

Des mâles c'est pas ce qui manque dans nos warrés...

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 7:23 pm
par jlm36
fredapi91 a écrit :Le varroa ne va pas se renforcer car on ne traitera plus avec les abeilles autonomes face au varroa.
Il faut donc repérer ces souches et les reproduire.


je crois que la majorité des ruches appartient à un minimum d'apis qui ne pensent qu'à faire du profit à court terme..Malheureusement.

Re: Apiculture naturelle et conventionnelle

Posté : ven. févr. 14, 2020 7:42 pm
par fredapi91
Détrompes toi JLM36, car une colonie qui se débrouille bien avec varroa est beaucoup plus rentable pour les pros.