Le forum a un nouveau style !


Faites-nous part de vos impressions et signalez-nous les problèmes ICI

Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le miel)

Naturel ou artificiel.
Techniques de création, de récupération ...
Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le miel)

Message#1 » sam. août 16, 2014 5:50 am

Salutatous
je viens de me lire 17 pages de messages non lus et je trouve un sujet de difficultés récurrentes qui est la récupération d'essaims emmurés et dans les cheminées, un autre grand classique est la difficulté de faire monter une Dadant dans une Warré ou inversement

En plus de ce forum je vais sur les forums et blogs anglophones et il me semble avoir trouvé une solution qui vaut la peine d'être tentée, d'autant que la saison avance et que la fécondation "spontanée" d'un nouvelle reine va devenir problématique.
Pour rappel on a deux méthodes connues pour les essaims emmurés
    - le cône de grillage avec le piège séparé (décrit depuis longtemps - je n'ai pas trouvé l'auteur original) edit: si je l'ai finalement trouvé
    - le "Cleo Hogan Trap Out" que j'ai déjà présenté, mais qui sert plus à récolter des essaims nus

Le désavantage du cône est de ne capter que les butineuses donc un essaim déséquilibré et quasi jamais la mère sauf parfois tout à la fin si l'embouchure du cône est juste au-dessus de la planche d'envol de la ruche piège
le piège de Hogan est meilleur mais la reine n'est pas systématiquement prise (il laisse d'ailleurs ses meilleurs souches sauvages se reconstituer si il ne doit pas les virer.

Et c'est là que j'ai trouvé une technique pour piéger ET la reine ET récupérer l'essaim ET le miel, et que j'ai trouvé quelques précisions sur les forums américain
(l'inventeur est un certain "Josephus1" et je ne vois plus les photos de son piège sur ebay)

J'en ai dessiné un plus spécialement destiné à vidanger une cheminée (ou une ruche Dadant)

Dans le principe il faut coller une planche sur l'orifice "naturel" de la ruche pour créer un nouveau trou de vol contrôlable et vérifier l'étanchéité aux abeilles (sur le schéma de mon modèle pour cheminée : la planche jaune), le trou fait 35 mm
on laisse les filles s'approprier la nouvelle entrée/sortie.

ensuite il faut "coller" (vissée, fixée, stable...) de manière étanche la ruche à planche en alignant bien les trous du piège et de la planche.
on remarque que l'avant de la planche du piège est grillagé et ménage un couloir d'environ 10mm de côté sur toute la face avant.
cette espèce de chasse-abeilles laissera toujours les abeilles sortir. Même en position de tiroir "fermé".

Le but est de créer suffisamment d'emmerdement dans l'essaim de la cheminée pour qu'elles finissent par aimer plus la nouvelle ruche que la cheminée

D'abord on les laisse circuler à travers tout, pour qu'elles s'habituent.
dès qu'on a des gardiennes sur le trou de vol de la ruche piège on commence les opérations
on leur donne un rayon de couvain et des rayons vides mais bâtis (si possible) en début de journée et on ferme COMPLETEMENT (tiroir complètement enfoncé) la communication avec la ruche en les laissant sortir par le chasse-abeilles
Et cela pour trois jours complets
là toutes les butineuses vont devoir se décharger du pollen et du nectar, et on va piéger quasi toutes les butineuses mais le principal c'est que l'essaim original va commencer à avoir faim et soif, il se crée un grand malaise, la reine voit que ses œufs ne sont plus bien nourris,
de l'autre côté dans le piège elles vont éventuellement commencer à faire une cellule de reine, les butineuses s'approprient les rayons en se déchargeant plusieurs fois de leur nectar et pollen et en construisant

Au bout de trois jours réouverture de la communication pour un jour ça rééquilibre la ruche mais une partie va rester là et avec une peu de bol la reine vient pondre.

On peut à ce moment (technique brésilienne de repérage de la reine) lui mettre un cadre de couvain d'une autre ruche ; elle va venir l'inspecter dans les 5 minutes pour voir ce que c'est et si il y a une autre reine.

Si tu vois la reine tu mets le tiroir en position de grille à reine, tu as la reine et elle va continuer à pondre car elle adore les cellules fraichement nettoyées et on lui a mis au départ des cadres avec des œufs mais aussi du couvain operculé prêt à naitre, ça nous donne des ouvrières "locales" qui ne veulent pas explorer la ruche mais s'occuper des œufs du piège.

Sinon tu refais trois jours fermeture

À ce moment-là il y a un vrai malaise dans l'essaim original, il perd beaucoup de nourriture et le coup d'après la reine (parfois la première fois) monte pour pondre dans la nouvelle ruche
on vérifie qu'on aie de la ponte neuve sinon
un jour d'ouverture, trois jours de fermeture, etc

Ensuite on ferme le tiroir pour 22 jours (pour éliminer le couvain emmuré) en vidant l'essaim par le chasse-abeilles ouvert
On se retrouve avec une ruche nouvelle plus toutes les abeilles et la reine, attention selon la masse de l'essaim il faudra même peut-être mettre des hausses (probable en Warré).

Après 22 jours c'est la récolte ! à ce moment on évacue la ruche piège et on la remplace par une autre qui va aller piller ce qu'il y a dans le mur et récupérer le miel !

Voici un modèle sur sketchup avec un mécanisme pour un orifice de type cheminée, on aura compris que la méthode peut s'utiliser pour transvaser une Dadant dans une Warré

Image

C'est un prototype SGDG, je suis resté près de ce que j'avais pu voir pour le modèle vertical de Josephus1
j'attends les ßéta testeurs, parce qu'ici à la Réunion on n'a pas des masses de cheminées

les objections c'est qu'elles pourraient utiliser le piège comme réserve de miel, en fait du fait des séquences ouvertures/fermetures, la reine trouve (généralement du premier coup d'après Josephus1) que la vie est bien plus facile dans le piège que de survivre dans la cavité originelle.
Si le piège est éloigné par un conduit long il suffit de faire plusieurs séquences de fermetures, la reine finit par venir.
L'avantage du tiroir c'est qu'on peut opérer sans ouvrir nécessairement la ruche
Modifié en dernier par DocBB le dim. mai 10, 2020 1:35 pm, modifié 5 fois.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 12726
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#2 » sam. août 16, 2014 2:32 pm

Merci DocBB.

Je ne visualise pas bien ce fameux petit couloir entre cavité et piège. Peux-tu "zoomer" ?

Merci d'avance.

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#3 » sam. août 16, 2014 3:10 pm

Salut,

en fait si tu cliques sur le lien tu tombes sur le repository de Sketchup
tu as un outil sur la page en haut à droite qui te permet de faire tourner et zoomer autant que tu veux,

mais je vais te zoomer une capture d'écran

Image

faut cliquer bien sur
on voit à gauche le petit couloir bordé à droite d'un baguette et à gauche d'une bande de grillage
il faut s'imaginer qu'il y a encore une planche percée pour fermer le tout en sandwich.

mon truc n'est peut être pas parfait, je suis toute ouïe pour les suggestions, je viens de me rendre compte que je peux piéger des filles en fermant, faut que je modifie


Aperçu du modèle :


Vue 3d du modèle (si votre ordinateur est compatible) :


Modifié en dernier par DocBB le jeu. mai 14, 2015 12:55 pm, modifié 3 fois.

Avatar de l’utilisateur
Michel
Admin
Messages : 12726
Localisation : Millau 12 Aveyron France

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#4 » sam. août 16, 2014 3:14 pm

Et encore un grand merci pour toutes tes découvertes !

Au plaisir.
Michel,

Causses tôt, Causses tard mais Causses toujours... tu m'instructionnes ! :lol:

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#5 » sam. août 16, 2014 3:43 pm

les photos de la ruchette originale ont disparu, et le gars ne semble plus référencé sur les forums je vais essayer de dessiner la ruchette originale

voici la traduction du principal de ce que j'ai trouvé


le boulon sur la planche permet de fixer la boite au ras de la planche
il faut fermer les « fuites sur les côtés avec d’autres planches ou cu calfat des chiffons
la fonction de cette boite est de capturer la reine et toutes les les abeilles hors d’un arbre ou d’un bâtiment
ce dispositif vous permettre de capturer la reine les abeilles et le miel de toutes sortes d’abris ou de constructions sans avoir à à découper l’arbre ou démolir le mur.
Une fois que vous avez enlevé les abeilles et la reine vous pouvez place une autre ruche devant afin qu’elle puisse piller l'ancienne
Vous pouvez utiliser cette boite pour élever les abeilles comme un nucléus, ou pour enlever les nourrices et les gardiennes ou la reine et toutes les abeilles.
Un seul essaim récupéré devrait payer pour le prix de la box
certains arbres nécessiteront des modifications selon la forme de l’’entrée de l’arbre dans lequel les abeilles se trouvent.
en rgèlge générale plus la fente est petite plus il est facile d’adapter la planche sur l’arbre.
La planche de base qui est livrée avec devrai convenir à la plus par des arbres avec un peu d’étanchéité faite d’éponges et de veiuex tissus.
un fois que les abeilles vont et viennent à partir de la planche de base vous pouvez y accrocher le reuchette.
le grillage est utilisé dans Deux des étapes.

La plus grande ouverture d’arbre que j’ai eu à gérer était d’environ 18 pouce de long et " à 6 de large
Il y a cinq étapes pour prendre les filles et deux options les deux faciles sont d’accrocher et de retirer la boite à la fin.
-Une est de mettre des hausses, comme elles construisent comme une ruche unique (pour autant que le reine soit prise dans votre ruchette et ne peux plus revenir pondre dans l’arbre).
-l’autre est de les prendre cadre par cadre dans d’autres ruchettes (nuclei) en s’assurant de ne pas prendre la reine avant d’avoir capturé toutes les abeilles.
Je préfère prendre les cadres avec les ouefs avec les ventileuses et les nourrice jusqu’à avoir retiré toutes les abeilles et alors laisser piller l’arbre.
Je suis sur de la méthode car j’ai eu plusieurs succès avec.
La coulisse vous permet d’opérer le piège à partir de l’extérieur sans ouvrir si vous ne le voulez pas.
cela permet
1) de capturer juste les butineuses
2) de capturer juste les gardiennes
3) de prendre les deux et de les enlever de là
4) ou avec quelques manoeuvre de prendre toutes les abeilles et même la reine.

La première étape est de connecter la boite et de laisser la coulisse ouverte complètement pour laisser un accès complet dans les deux sens aux filles.
il faut ensuite leur donner un cadre de couvains avec des oeufs.
Il faut verifier quelques heures après si la reine est la (c’est possible mais pas très probable aussi tôt)
Si la reine est la il faut engager la coulisse sur la grille à reine pour être sur qu’elle ne retourne pas dans l'arbre

Si la boite est trop pleine il faudra retirer quelques abeilles que en laissant la reine vous aviez apporter en laissant la reine dans la ruchette. Il faudra remplace le cadre de couvain par un autre.
Il faudra aussi attendre 22 jours pour être sur que tous les oeuf auront éclos dans la ruche. On peut alors fermer complètement la coulisse et ne laisser que sortie par le chasse abeille pour les butineuses et pas de possibilité de retourner dans l’arbre, mais uniquement dans la boite


Ce qui force les abeilles à venir c’est quand vous avez les gardiennes qui viennent. Verifiez que le reine n’est pas là, même si il y a peu de chances qu’elle soit déjà là, il faut alors fermer complètement la coulisse ce qui empêche les abeilles de la boite d’aller et venir (dans l’arbre).
Seules les butineuses vont sortir, mais elles ne pourront revenir que dans la ruchette : en un jour vous aurez plus qu’il ne faut pour monter un starter. Elle sont chargées de pollen et de nectar, elles vont devoir construire et se décharger dans votre ruchette. Trois jours plus tard vous allez avoir une cellule de reine et des cones travaillés dans la colonie de l’arbre.


Comme vous allez devoir enlever des abeilles aussi souvent que les migration vont remplir la ruchette, je prend les abeilles sur le couvain et je change le cadre de couvain par un nouveau. À ce moment un cadre avec du couvain de tous âges mais particulièrement du couvain operculé et prêt à éclore le jour même, ou juste une jour ou deux après est le meilleur, mais toujours avec quelles oeufs
je laisse la coulisse ouverte pour que les populations se rétablissent de l’épreuve qu’elle viennent de subir; certaines vont retourner dans l’arbre, mais maintenant il y a du travail dans la ruchette « accompli par elles »


La reine aime pondre ses oeufs dans des cellule « fraichement nettoyées ». c’est le pourquoi du couvain operculé et prêt à éclore.
Cela se passera dans les ‘ jours et c’est à ce moment qu’elle pointera son nez.
attendez encore un jour ou deux et si elle n’est toujours pas là fermez a coulisse de nouveau et laissez les travailler comme la première fois.
Quand lles butineuses ne pourront de nouveau plus ramener leurs récolte dans l’arbre elle traiteront la ruche comme leur nouvelle demeure, referont une nouvelle cellule de reine etc…
Mai surtout auront plus de leurs constructions dans la ruchette.


attendez encore trois jours (cela va accentuer les souffrances dans l’arbre)et vous aurez une ruchette remplie, recouvrez l’arbre, il y aura beaucoup plus de (leurs) constructions dans la ruchette. c’est à ce moment qu’il est le plus probable que le reine monte et même reste assez longtemps pour pondre.
Jusqu’ici je n’ai jamais du attendre un second cycle, elle a toujours pondu ses oeufs lors du premier tour


____


Mon piège n’a pas de tunnel de l’arbre à la boite; il est à plat en face du trou de la planche
Il est tenu à l’arbre par la planche que je visse sur l’arbre, la seule sortie est le trou de la planche vissée à l’arbre.
ai y a un boulon de 12 sur le quel est accroché le piège de sorte que les deux trous soient alignés face à face.
dès qu’on serre le boulon c’est prêt.
De leur entrée originelle au piège il n’y a donc qu’un pouce et demi (35MM) à parcourir pour entrer dans le piège.
à cet endroit elles peuvent aller directement vers le cadre de couvain ou prendre à droite dans le « tunnel ».
Quand c’est ouvert elles peuvent aller et venir par les deux trous.
si la coulisse est fermée, alors toutes les abeilles de l’arbre doivent tourner à droite et monter sur le grillage pour avec comme seul retour l’entrée du piège
J’a découvert que trois jours de fermeture complète était suffisant pour la première tentative.
après trois jours j’ouvre la coulisse et les abeilles se repartissent comme elles le veulent, beaucoup vont retourner dans l’arbre mais on a aussi la preuve que beaucoup ont travaillé dans la ruchette et y restent.
La reine est venue et a pondu durant le premier cycle mais il se peut qu’il faille le faire de nouveau.
L’arbre en étant fermé devient inconfortable et dès lors si ça n’arrive pas la première fois une autre fermeture force les ouvrière à se concentrer dans la ruchette lors qu’elles reviennent du burinage et la population de la ruchette grandi encore


Je n’ai pas essayé avec des abeilles qui pourrait être loin de l’entrée, je penes que ca devrai marcher mais avec plus cycles de fermetures et d’ouverture.
trois jours ans leur butineuses (et l’eau qu’elle apportent quand c’est nécessaire), un jour d’ouverture pout toutes et ensuite encore trois jours de fermeture. Selon l’emplacement, si il fait très chaud tous jours de fermeture puis deux jours d’ouverture.
toute le cruche commence a comprendre de quel côté c’est le plus confortable.la reine peut aussi remarquer que tout va bien d’un côté , et je de ses oeufs ne sont pas si bien nourris pares la fermeture.
J’ai remarqué qu’elle montait et qu’elle pondait comme une folle comme pour se rattraper.
Je vois qu’elle « pourrait ne pas » monter après la première fermeture, mais je n’ai pas eu ce problème.
Je serais enclin à penser que si elle ne le fait pas, alors quelques repetition la feront monter et quelle devrait le faire rapidement.
Même si elle est complètement bornée, sa colonie presqu’entière travaille plus dans la ruche et à la prochaine fermeture elle ne voudra plus revenir en arrière.
J’utilise aussi une ruche complète quand j’e sus sur qu’il y a un grosse colonie dans l’are
Je commence en mettant un séparateur qui leur laisse au depart 4 cadres seulement pus à chaque fois que je vois que c’est peuplé j’augmente le volume puis je mets une hausse.
Mais à ce moment vous devriez déjà avoir piègé la reine dans la ruche et avoir mis la grille à reine en place


On pourrait aussi objecter qu’elle ne vont en faire qu’une reserve à miel, mais en forcane les butineuse a rester là ave leur pollen aussi longtemps qu’on sépare les ruches e qu’on leur fait sentir qu’elles doivent se vevelopper par elles mêmes, mais le temps d’ouverture m’a bien servi comme si la reine était heureuse se sortir de ce côté.
Je crois qu'avoir du couvai prêt à éclore fait beaucoup car elle connait le cycle et elle sait qu’un cellule fraichement nettoyé est la cible ou pondre
on peut aussi obejectéer qu’il uy a beaucoup plus d’espace dans l’arbre ou le mur mais la fermeture séquentielle fait que c’est beaucoup moins confortable pour le moins et sans doutes que abeilles sont en panique pendant ce temps
Je suppose aussi que le virage à 90 et les problèmes de circulation font que la vie est beaucoup plus difficile dan sl’arbre, alors que c’est plutôt la vie facile et le comfort dans la ruche, juste à l’entrés la brise fait aussi une partie du boulot.
A près tout les ventileuse on beaucoup plus de mal à pousser de l’air fais dans lrabre. Quand tout va bien devant et je crois que ça joue aussi son rôle


la boite est fixée du le côté
il faut attacher une planche de 3/4 de pouce d’épaisseur et de 18 par 9 pouces qui a un trou (de vol) percé dedans.
on travaille ensuite l’étanchéité (scellement etc.) jusqu’à ce que le trou de la planche soit le seul chemin que les abeilles puissene emprunter pour entrer et sortir .


ouhlala je me relis et ça y va des fautes de frappe !

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#6 » sam. août 30, 2014 7:54 am

J'ai modifié le plan pour ne plus risquer d'enfermer des abeilles derrière le tiroir, les liens sont corrigés aussi
Modifié en dernier par DocBB le sam. août 30, 2014 4:06 pm, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#7 » sam. août 30, 2014 4:04 pm

J'ai fait une version verticale pour l'extraction des essaim dans les murs ou les arbres creux

Image

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#8 » jeu. oct. 02, 2014 5:59 pm

Ca y est ! j'ai trouve les inventeurs ou au moins les premiers à avoir publié la methode du cône pour extraire les abeilles d'un mur

Image

publication en 1981

les auteurs sont néozélandais c'est bien ecrit et c'est adapté à l'hemisphère sud

Super bouquin !

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 5097
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#9 » ven. oct. 03, 2014 6:26 am

Merci DocBB pour cet exposé très intéressant que je vais tenter de bien comprendre pour une éventuelle mise en pratique et adaptation car je suis en ktbh. Je ne pense pas que ça change quelque chose à l'affaire mais la géométrie de la ruche étant différente, il faut étudier la question, notamment pour le couloir chasse-abeilles.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#10 » ven. oct. 03, 2014 7:58 am

tu peux t'inspirer de ça en inversé

Image

Image

pour resumer
le secret c'est d'avoir des cadres de couvain

la methode du cone te sort les butineuses et rien d'autre et quasi jamais la reine
le Hogan Harverster et permet de prelever des nuclei equilibrés mais pas de garantie pour la reine
Le purgeur devrait te faire démanager la reine dans la ruche(tte) et /ou des nuclei equilibrés

le cône "chasse abeille" marche parce qu'elles cherchent l'entrée à la base du cone ou l'odeur de la ruche est au max et ne cherchent pas le trou de sortie du cône, c'est assez évident sur les photos et vidéos de la technique. ca devrait moins bien marcher avec des chasses abeilles habituels

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 5097
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#11 » ven. oct. 03, 2014 9:16 am

Oui, merci.
Je vais voir si je peux utiliser en l'adaptant mon bricolage de ruchette convertible.
http://data.over-blog-kiwi.com/0/56/84/ ... t-ktbh.pdf

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#12 » ven. oct. 03, 2014 10:27 am

jln a écrit :Oui, merci.
Je vais voir si je peux utiliser en l'adaptant mon bricolage de ruchette convertible.
http://data.over-blog-kiwi.com/0/56/84/ ... t-ktbh.pdf



wah ! remarquable

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 5097
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#13 » dim. oct. 05, 2014 7:19 pm

Bonjour DocBB,
Question : Quelle peut bien être la raison pour que la paroi extérieure du couloir chasse-abeilles soit grillagée ?
Par facilité pour la fabrication ?
Pour que les abeilles trouvent plus facilement l'entrée ?
Je ne vois rien d'évident.

Avatar de l’utilisateur
DocBB
Anciens
Messages : 1348
Localisation : Saint-Denis de La Réunion

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#14 » lun. oct. 06, 2014 2:49 am

le grillage diffuse les odeurs, et les odeurs seront plus fortes au debut du couloir qu'à la fin.
Les abeilles qui reviennent cherchent à rentrer dans la ruche mais ne cherchent pas la vraie sortie mais se massent près du début du couloir grillagé, puis de guerre lasse entrent dans la ruchette

Avatar de l’utilisateur
jln
Modérateur
Messages : 5097
Localisation : St Germain du Puy (Cher)
Contact :

Re: Récupération d'un essaim emmuré (AVEC la reine) (et le m

Message#15 » jeu. oct. 16, 2014 7:43 am

Une interprétation pour ruchette ktbh (dessin et fabrication)
Test au printemps si l'occasion se présente...
Image
Image
Image
Image

Retourner vers « L'essaim »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Faites glisser l'icône de la Ruche Warré sur la barre des tâches pour épingler le site !

Ou cliquez ici par l'ajouter au menu démarrer ou à la liste des applications.